AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Des démons qui font de la peinture, des sorciers qui font de la couture, des vampires qui apprennent la cuisine... Bref ! Tout est possible à Chimera, même se faire manger par l'infirmier...

Partagez | 
 

 †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gwenaël Adam
1ere Année
avatar

Messages : 115
Age : 17 ans
Race : Incube
Spécificité(s) : Licence Couture et Coiffure

MessageSujet: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Mar 21 Avr - 19:41


†Près à entrer dans la danse?†

Je sortais enfin de ma réunion avec le conseil des élèves. Pourquoi avais-je été choisi pour ce poste ? Sérieusement dans le lycée, il y avait de nombreux élèves modèles aux seins de l'établissement alors pourquoi me prendre moi. Certes, j'avais de bonnes notes, mais c'est la discipline qui péchait un peu, je séchais mes cours théoriques une fois sur deux, je me montrais isolent et découchais souvent du dortoir vu qu'on ne faisait pas l'appelle. Bref, je me pressais de retourner aux dortoirs pour me changer priant pour ne pas tomber sur mon colocataire, je n'avais pas vraiment envie de discuter.

Heureusement pour moi, la chambre était vide ! Je me changeais troquant mon marcel noir et mon jean bleu clair contre une tenue totalement noir. J'enfilais un jean assez moulant puis un haut à manche longue dont le col en V descendait si bas qu'il se fermait à l'aide d'un petit cordon. J'assortis ma tenue à une paire de basket montant noir. Une main dans les cheveux servie à me coiffer. Oui, pour un mec en Licence dans la coiffure, cela ne fait pas très sérieux... J'attrapais ma veste avec la capuche entourée de fausse fourrure. Je pris ma besace grise avec mon argent, mes papiers et deux trois bricoles...

Ensuite, je pris directement le chemin de la ville pour me rendre au bar dans lequel je travaillais ! Je ne connaissais pas encore mes heures de service, mais avec ma chance, je sentais que j'allais encore devoir découcher. Le problème de mentir pour se faire embaucher, c'est que l'excuse : désolé, je dois rentrer à vingt-deux heures, car mes dortoirs ferment... C'était plutôt moyen ! Généralement, je dormais chez des inconnus, voir s'il faisait beau, il m'arrivait de dormir à la belle étoile ! La façade du bar « The house » se profilait devant moi.

La façade se présenta bien, il y avait d'abord la terrasse, ensuite, il y avait en grands murs noirs dans lesquels était percé deux grandes fenêtres de chaque côté et la porte au centre. La porte était assez classique, noire avec une fenêtre. Accroché à la fenêtre, il y avait une pancarte sur laquelle était écrite « ouvert » sur une face et « fermé » sur l'autre. Directement sur la gauche en entrant, on trouvait le bar qui s'arrêtait deux mètres avant le mur où était percée la fenêtre. À l'autre bout du comptoir se trouvait un escalier réservé au personnelle menant aux vestiaires et aussi au stock. Devant le bar s'étendait de nombreuses tables rectangulaires à la base prévues pour quatre ou deux, qu'on regroupe ensuite pour faire des tables plus nombreuses. Sur la droite, il y avait un billard et un baby-foot et tout aux fonds, on trouvait la scène sur laquelle pouvait se produite des artistes. Les murs étaient bleus nuit et le plafond avaient des poutres apparentant. Quand on poster, le patron les changeait selon ces envie. Bref, j'arrivais sur place, je montais poser mes affaires avant de consulter mes horaires. Il était dix-neuf heures et je travaille vingt une heure quarante-cinq. J'aurais donc largement le temps de rentrer à la chambre.

Chouette, j'allais avoir un lit et je n'aurais pas besoin de faire des extras. Je fis mon service, et le terminai à leurs prévus. Après avoir récupéré mes affaires, je me pressais de rentrer chez moi pour arrivant avant l'heure de fermeture. J'espérais juste que mon colocataire n'avait pas décidé de se coucher tôt, sinon j'allais devoir me mettre au lit dans le noir et sans le doucher. Résultat, j'aurais dû me lever quarante minutes plus tôt demain pour me doucher et préparer mes affaires.

La nuit était tombée, mais le réverbère m'empêchait de voir les étoiles. Les rues étaient plutôt vides...Enfin, c'est normal, nous étions un soir de semaine donc il y avait peu de jeunes personnes en sortirent, les adultes qui étaient encore dehors étaient ceux qui n'avait pas de famille et donc ceux chez qui je squattais d'habitude... Il y avait des femmes et hommes d'affaires venues prendre un dernier verre professionnel, puis il y avait les grands buveurs dont certains étaient déjà bien entamer. Je prenais mon téléphone accrochant mes écouteurs, mais au moment de mettre mes écouteurs dans mes oreilles, une voix m'interpella. Dans un élan d'agressivité n'aimant pas être appelé en plein milieu de la rue, je me retournais agacer.

"Quoi ?! Interrogerais-je avec un claquement de langue agacé."


© C h i m e r a



Dernière édition par Gwenaël Adam le Mer 12 Aoû - 18:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Wintertown

avatar

Messages : 68
Age : 20 ans
Race : Démon
Spécificité(s) : Sciences - chimie et physique

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Lun 22 Juin - 14:32


†Près à entrer dans la danse?†

Il fallait qu'il se change les idées. Les derniers événement avaient été un peu dur. Il avait besoin d'aire frais, de gens inconnus... D'expérience innocentes, d'amusement. Il n'allait pas rester dans sa chambre à se morfondre voilà! Le démon échangea son chandail à manche longue pour un t-shirts tout noir par dessus lequel il enfila une veste de coton tout aussi foncée à rayure gris foncé, suffisamment épaisse pour la fraîcheur extérieur. Il portait déjà une paire de ses habituels pantalons skinny noirs et il chaussa ses vieux runnings shoes noirs. Il prit un pot maçon vide et partit à l'aventure des quartiers animés de la ville.

Le démon se promenait depuis maintenant au moins une bonne heure, ayant ramasser une quantité plutôt élevée de fourmis qu'il avait emprisonnées dans le bocal. En chemin, il s'était amusé à se promener dans les petites ruelles peu passant afin de faire peur aux gamins qui osaient encore s'aventurer à cette heure. Certains diront que c'est totalement immature de s'amuser à ça, mais Alphonse aimait bien observer leur réaction.

Le démon avait pris le chemin vers un petit parc plus loin dans le quartier afin d'expérimenter des trucs sans être trop exposé aux regards indiscret, et encore moins à ceux de l'académie. La semaine, à partir de cette heure qui se faisait tardive, c'était un moment idéal. Par contre, il du changer d'itinéraire puisqu'il avait oublié de prendre son paquet d'allumettes....

Il se rendit donc devant un magasin, mais n'eut même pas la joie d'entrer acheter ce qui lui manquait. De un, c'était fermé et de deux, il avait aussi oublié son porte-feuille. Décidément, il avait vraiment la tête ailleurs en quittant sa chambre. Alphonse poussa un soupir et se laissa tomber sur le banc le plus proche et y resta assis quelques minutes à regarder les gens de plus en plus rares qui passent. Il aurait pu demander à l'un d'entre eux s'ils avaient des allumettes, mais pour la plupart, il s'éloignaient déjà juste en voyant ses yeux jaunes et puis, les gens trainent en général des briquet, pas des allumettes. C'est plus dur de partir avec le briquet de quelqu'un....

Bon allez! tu demandes au prochain qui passe, ça suffit la perte de temps! Et Al se leva et s'approcha d'un gars qui avait l'air pas trop vieux, tout vêtu de noir. Il avait une tronche de...... Peu importe, il y avait peut-être une chance de ce côté là! Le démon interpella finalement l'inconnu.

-hey! T'aurais pas des allumettes par hasard?

La réponse le déstabilisa légèrement. Pas un non tout simple, venant d'une personne qui en a rien à foutre de toi, mais plutôt un quoi. Un quoi presque agressif tellement le gars semblait agacé.... Ben voyont! Pas besoin de se mettre dans tous ces états juste pour une question!

-Du calme! Je demandais juste si t'avais des allumettes...



© C h i m e r a



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaël Adam
1ere Année
avatar

Messages : 115
Age : 17 ans
Race : Incube
Spécificité(s) : Licence Couture et Coiffure

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Mar 23 Juin - 18:01


†Près à entrer dans la danse?†

Mon agacement semblait contagieux, car l’autre me répondais presque sur le même ton. Mon humeur s’expliquait par le fait que je venais de sortir du boulot et qu’il me restait peu de temps pour rentrer au dortoir et espérer avoir un lit. Bref, l’homme voulait savoir si j’avais des allumettes sur moi. Des allumettes ?! Mais pourquoi, j’aurais ça sur moi ! Quoi que … Je réfléchissais un moment, avant de réaliser que j’en avais dans ma besace. Au bar, on avait des pochettes publicitaires d’allumette. Dans la soirée, j’avais dû aller en chercher pour allumer la cigarette d’un client. Il y avait donc de grande chance que j’en aille dans mes poches. Je glissais mes mains dans ces dernières sentant rapidement la petite boite rectangle dont le côté rugueux était caractéristique d’un paquet d’allumette. Je ne sortis pas tout suite le paquet, vu qu’il était tard je ne savais pas ce qu’un humain lambda pouvait en faire. Je m’approchais donc de l’homme changeant totalement de caractère. Un large sourire aimable légèrement charmeur vient se dessiner sur mes lèvres.

Lentement, je sortie l’allumette de ma poche les tenant entre mon majeur et mon index le montant au niveau de mon œil gauche un peu décaler pour le voir comme il faut de mes deux yeux. Je me reculais juste un peu pour éviter qu’il me l’arrache des mains. J’étais en équilibre sur mes talons en souriant toujours.

« Et c’est pour quoi faire ces allumettes, jeune homme ? Demandais-je tout sourire. Non, pas que je ne te fasse pas confiance, juste que si c’était pour ta clope, tu m’aurais juste demandé du feu. Alors, c’est pour quoi ? »

On aurait été à l’académie, j’aurais eu moins de problème à le dépanner en allumette. Nos différentes espèces et pouvoirs ne voulaient que certains est besoin d’énergie primaire pour enclencher leurs pouvoirs ou énergie. Dans ces cas-là, le briquet n’était pas ce qu’il y avait de mieux car elle découlait d’une actions chimique forcé donc la quantité d’énergie primaire était beaucoup moins présente que celle d’une allumette. Rien que le réceptacle de réaction était différent disons que le bois restait toujours mieux que le plastique. Et ouais, j’avais beau être en Licence coiffure et couture plutôt connu pour être remplie de nunuche pour la coiffure et de personne insociable pour la couture. Pourtant je n’étais pas si con que ça et j’étais assez social dans mon style.

Je roulais un peu d’yeux attendant sa réponse. Comme il m’avait interrompu dans mon élan de rentrer chez moi, il allait devoir me tenir compagnie toute la soirée. Du moins, jusqu’à ce que je me lasse de lui ce qui pouvait arriver très vite comme trente minute ou mettre plus longtemps comme tout la nuit. Moi, rancunier ? Absolument pas. Disons plutôt que j’étais joueur et que je n’aimais pas être interrompu et privé de ce dont j’avais envie. Comme nous commencions sérieusement gêné la circulation, faisant râler plusieurs passant.

« Bon sinon, ça te dirais de bouger car là, on gène un peu. Aller viens. Dis-je sans autorité montrant juste les allumettes. »

Le seul endroit potable que je trouvais pour discuter était le début d’une ruelle assez sombre. Je m’adossais au mur en croisant les bras après avoir lancer les allumettes dans un « attrape ». J’observais plus longuement le brun. Il devait avoir environs mon âge, peut –être un peu plus vieux… Étonnant que faisait-il dehors à cette heure?

"Dis-moi, bonhomme, tes parents ne vont pas s’inquiéter de te voir trainer dehors à une heure par…Commençais –je à dire avant de réaliser l’étrange couleur de ces yeux. Je finissais tout même ma phrase dans un souffle. Reil… A moins que…. Comment appelles-tu ?"

Avec un peu de chance, le nom du garçon me dirais quelques chose, ainsi je pourrais être sûr qu’il est bien élève à Chimera comme je le soupçonne à cause de ces yeux si particulier. Après il fallait toujours prendre compte le facteur soirée. Durant la nuit, les gens se lâchait plus dans leurs looks portant lentilles, tenue affriolante, sombre ou autres … Bref, je n’étais pas sûr que la couleur de ces yeux étaient naturelles, donc il était peut être juste humain sans rien de particulier, voir un pyromane au vu de sa demande. Dans tous les cas, je n’allais pas tarder à le savoir vu qu’il avait ses allumettes et que moi, j’avais décrété d’en apprendre plus sur le brun.

Observé les personnes qui m’entouraient faisait partit de mes passe-temps, depuis que j’avais découvert le monde des «riches » si je peux m’exprimer ainsi. Ce monde un peu hors norme était peuplé de non- humain en particulier d’ange, vampire et démon. Pour parler avec des termes un peu moyenâgeux, les vampires se mêlaient aux humains classiques dans la haute noblesse. Dans la basse noblesse, on trouvait les anges et les démons qui se livraient une guerre sans merci en se plaçant conseiller, professeur tentant de tirer leurs « protégés » vers leur style. Les bouquins religieux avaient raisons sur certains trucs quand il parlait des anges et des démons. Même si l’enfer et le paradis n’existaient pas, les anges avaient tendance à tirer les hommes vers la bonté naturelle, alors que les démons privilégiaient l’égoïsme. Mais au milieu de cette guerre, ceux qui tiraient leur épingle du lot était généralement d’un rang moins élevé. Il occupait le rang de nourrisse, majeur d’homme, dame de compagnie, c’était les succubes et incubes. Les « maîtres » se séparaient rarement d’eux ayant du mal à se débrouiller seul sur des choses banales. Résultat, il se retrouvait exposé longtemps au « charme » de ces derniers, donc il devenait plutôt maniable. De plus, ils avaient une grande confiance en eux, leurs demandant souvent leurs avis. Comme quoi, nous étions de la raclure jusqu’au bout.
© C h i m e r a

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Wintertown

avatar

Messages : 68
Age : 20 ans
Race : Démon
Spécificité(s) : Sciences - chimie et physique

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Mar 7 Juil - 1:57


†Près à entrer dans la danse?†


Il fallait croire qu'il avait une bonne intuition. Il remarquait que l'autre garçon fouillait discrètement ça poche puis un sourire vint s'afficher au visage de son interlocuteur. Pourquoi voulait-il des allumettes? Bonne question! Il était rare de préciser le type de feu qu'on souhaite et l'autre avait fait une bonne déduction pour la clope. Non il ne fumait pas, ça ne l'intéressait même pas d'essayer...

-Je me suis dit que c'est plus facile de partir avec quelques allumettes qu'un briquet complet..
.

Non, il n'avait pas envie de préciser qu'il voulait tester des fourmis avec. D'ailleurs il avait toujours son petit pot rangé dans la poche intérieur dans lequel grouillait les petites bêtes. Si son interlocuteur, qui semblait bel et bien posséder des allumettes ne lui en donnait pas bientôt, ils allait devoir remettre son expérience à une autre fois, car il faudra bien remettre les fourmis en liberté avant qu'elle ne consomment toute l'oxygènes.

Le démon se fit légèrement bousculé par un passant, ce qui le convaincu d'accepter l'offre du jeune homme. Oui! Changer de place et aller là où c'est bien moins passant, voir peu fréquenté, ça l'arrange bien. Et puis, il lui avait montré les allumettes. Il suivit donc l'incube jusque dans la ruelle sombre. La nouvelle humeur du gars le rendait moins désagréable et tant mieux. C'est toujours plaisant d'être avec de personne plus souriantes... peu importe le type de sourire... Maintenant plus à l'abri des regards, Alphonse sourit un peu à la pensé de ces situations typées des dealeurs de drogues et de la vente d'herbe aux clients..... Mais bon, là ils font juste une échange d'allumettes.... Dit comme ça, ça brise presque l'ambiance... Bon allez! On attrape les allumettes et on reviens à celui qui nous parles!

-Pff! Mes parents se foutent de moi, ça fait des années que je les ai pas vus..
.

Il sourit. Un sourire sympatique.

-Sinon je m'appelle Alphonse! Et toi?

Au final, il le trouvait sympa le gars. Peut-être pourraient-ils s'entendre un peu. Il était tard certes, mais cela semblait être tout de même une belle heure pour les rencontres, bonnes ou mauvaises... D'ailleurs il repensa aux fourmis et se dit qu'il valait mieux ne pas les retenir plus longtemps. Tant pis pour l'expérience, on la fera un autre soir. Il sortit le pot, l'ouvrit et le dépose près du mur, laissant les fourmis partir d'elles-mêmes. Il tendit ensuite le paquet d'allumettes à son propriétaire.

-Tiens, je n'en aurai pas besoin finalement, j'ai changé d'idée...



© C h i m e r a



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaël Adam
1ere Année
avatar

Messages : 115
Age : 17 ans
Race : Incube
Spécificité(s) : Licence Couture et Coiffure

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Jeu 16 Juil - 20:08


†Près à entrer dans la danse?†

Le garçon devant moi venait de gentiment contourner ma question, me donnant une réponse bateau. Il m’expliqua le pourquoi des allumettes, mais pas ce qu’il voulait en faire. De plus, sa raison était d’une certaine façon illogique. Un briquet prenait beaucoup moins de place dans une poche qu’une boite d’allumettes et surtout, c’était moins fragile ! Sa réponse ne m’allait pas du tout, je le fis d’ailleurs savoir avec un petit bruit de langues la décollant de mon palet dans un « tdic » de contrariété. Je m’approchais plus près de l’autre agitant mon doigt dans un signe négatif.

« Ce n’est pas ce que je t’ai demandé. Je veux savoir ce que tu veux en faire. Répétais-je l’observant mes yeux brillants de curiosité »

La foule commençait à affluer dans la rue et mon interlocuteur fût bousculé. Je l’invitais à me suivre. Nous marchions jusqu’à l’entrée d’une petite ruelle sombre et étroite assez éloignée de la foule. Si j’avais été seul, je serais resté au milieu du monde. Au milieu de la foule et en pleine nuit, j’étais dans mon élément. Qu’on me remarque, qu’on m’observe me procurait une sensation agréable qui me donnait comme un légers booste.

Comme ce jeune humain semblait de mon âge, je me demandais ce qu’il faisait si tard dehors ou si ces parents n’allaient pas s’inquiéter. Apparemment, ces parents étaient du genre à ne pas se préoccuper de lui, cela faisait plusieurs années qu’il ne les avait pas vues. Dans mon esprit tordu, je pensais directement au gamin ayant fugué de chez lui suite à une famille compliqué qui ne s’occupait pas de leurs enfants. Cela nous faisait au moins un point en commun. Même si contrairement à lui, je voyais ma mère et mon beau-père durant certaines vacances et les fêtes. Rassurez-vous ce n’est pas un désir de notre part de se voir, juste une mascarade sociale pour faire croire qu’on est une famille modèle. Sinon le reste du temps, il me donnait une somme plutôt rondelette pour me tenir à l’écart. Quant à mon père s’était un illustre inconnu qui m’avait écrit une lettre juste pour me donner quelques informations sur ma race et sur comment survivre. Un léger rire amer se fit entendre du fond de sa gorge comme un écho. Semblant parti à faire connaissance, l’homme me donna son prénom « Alphonse », ça va à l’oreille cela sonnait bien et les raccourcie était bien.

"On m’appelle Gwen, généralement. Dis-je ne révélant que rarement mon prénom en entier."

Finalement, je le vu sortir de sa veste un pot avec des bestioles grouillantes l’intérieure. Bestiole portant le nom de fourmis ou terreur des campings au choix ! Bref, il les déposa à terre et aussitôt ces dames noires sortirent pour tenter de rentrer chez elle. Je ne savais pas, où il était parti récupérer ses petites bêtes, mais à mon avis, elle n’allait pas rentrer facilement. Il me tendit mon paquet d’allumettes, cependant, je ne cherchais pas à le récupérer.

"Tu peux les garder. C’est des allumettes publicitaires du lieu où je bosse. M’exclamais-je tout sourire désignant l’emblème sur la pochette noir."

L’emblème était un grand H écrit en doré dans un losange, or à fond rouge. Sur l’arrière de la boite était tracer en vielle écriture « The Housse » et en plus petit en dessous l’adresse du bar. J’aimais bien cette pochette, je la trouvais sombre et attirante à la fois. Je voulus m’appuyer un peu plus sur le mur, mais je fus pris d’un vertige qui manqua de me faire chuter. Le décor d’autours de moi tanguait, à moins que ce ne soit mon imagination. Je secouais la tête pour tenter de me reprendre, mais ce fut pire ! Je m’immobilisais donc quelques secondes attendant que cela passe. Je plongeais de nouveau mes mains dans mes poches et heurtai cette fois une petite boite métallique. L’une des deux raisons de ma perte d’équilibre, la deuxième étant l’alcool. Oui, bien que je sois serveur, il arrivait souvent qu’on se transforme en hôte. Cela faisait aussi la réputation du bar, sachant que le patron du dis lieu était dans le même style. Cet homme portait pas mal d’attention à notre apparence générale, résultat tous les serveurs, barmans, filles ou hommes étaient agréables à l’œil.

J’avais cru comprendre qu’Alphonse était du genre aimé faire des expériences sur tout et n’importe quoi. Dans un coin de ma tête, une rumeur me revient faisant naitre en moi une interrogation des plus banales. Était-ce lui ? La rumeur parlait d’un élève de licence faisant d’expérience sur tous qu’il trouvait humain ou non, élève ou non. Une idée glissa en moi comme une envie de pisser ! Certain allait me prendre pour un fou, d’autre pour un avant-gardiste. Si l’autre acceptait ma proposition, je serais à plus de cinquante pour-cent sur que c’est la même personne.

"Que dirais-tu de faire une petite expérience où tu serais à la fois le cobaye et l’observateur ? Proposais-je avec un sourire taquin et moqueur aux lèvres sortant la petite boite en fer, la déposant fermé au creux de ma main. Alors ? Tu me fais confiance ou non ?"


© C h i m e r a

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Wintertown

avatar

Messages : 68
Age : 20 ans
Race : Démon
Spécificité(s) : Sciences - chimie et physique

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Mar 21 Juil - 15:49


†Près à entrer dans la danse?†



Généralement?? Alors c'est quoi le reste du temps? Peu importe, retenons Gwen. C'est court, ça se dit bien donc ça se retient bien. Bref, après qu'il eu libéré les fourmis, il présenta le paquet d'allumettes  au garçon qui... d'ailleurs ne semblait pas si vieux tout comme il ne semblait pas trop jeune non plus. Probablement la même tranche d'âge que lui... Celui-ci lui dit qu'il pouvait les garder puisqu'ils provenaient en fait de là où il travaille. Alphonse en profita donc pour y jeter un œil et noter la place inscrite sur la boite de carton. Il la glissa ensuite dans sa poche arrière en laissant échapper un petit "merci" de sa bouche, plutôt content. Il avait des allumette gratuites donc il n'y avait pas de quoi se plaindre...

En relevant les yeux sur Gwen, Al remarqua la légère instabilité qu'il eut durant un court instant. Puis le secouage de tête et l'immobilisation... Est-ce qu'il va bien?? Parce que ça ne donnait pas cette impression... Al le fixa donc, incertain s'il devait le déranger où ne rien faire.. Il bougea encore un peu et le démon ouvrait finalement la bouche dans le but de lui demander s'il allait bien, mais l'autre prit la parole au même moment...

Une expérience?? Oh mais quelle idée enivrante. Ce mot qui sonne si doux à ses oreilles... Ah! Mais par contre, l'idée d'être le cobaye de quelqu'un d'autre que lui même venait briser l'ambiance... quoi que... observateur en même temps?? ... Mais où donc Gwen voulait en venir ?

Il regarda la main qui semblait sortir un petit objet métallique... c'était quoi? Ça contenait quoi?... Quel genre d'expérience voulait-il faire??...

-Non.

Il garda un air sérieux quelques secondes avant d'afficher un sourire légèrement moqueur.

-Non, je ne te fais pas confiance, après tout, t'es un inconnu (Tien, ça lui rappelle des mots qu'on lui avait déjà dit..) Et puis, je ne suis cobaye que de mes expériences, pas celles des autres... Désolé.

Voilà! il n'allait pas devenir le joujou de n'importe qui et tomber dans une expérience dangereuse.... Et le voilà qu'il fixait toujours la main qui tenait la boîte.... c'est peut-être pas dangereux... après tout il parle d'observation....... AH et puis zut! il veut trop savoir quelle expérience il veut faire et ce que contient la boîte!!! Il ne pouvait malheureusement pas résister à sa curiosité.

-Je change d'idée!! J'accepte!! Je te fait toujours pas confiance, même si t''as un joli visage t'as l'air plutôt louche, mais tu m'intrigue.. vraiment! Et c'est toujours intéressant l'idée d'une expérience!


Il le regarda avec se sourire de "on dirait bien que tu m'a eut".

-Alors c'est quoi ton expérience?

© C h i m e r a



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaël Adam
1ere Année
avatar

Messages : 115
Age : 17 ans
Race : Incube
Spécificité(s) : Licence Couture et Coiffure

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Jeu 23 Juil - 16:17


†Près à entrer dans la danse?†

Ma boite d’allumette sembla ravir l’autre homme, qui laissait échapper un petit merci. Je fis donc un rapide signe de tête signalant que ce n’est rien. Nos prénoms échanger, j’abordais directement un sujet que j’espérais plaire à nous deux. Je lui proposais donc de faire une petite expérience. Vu que j’étais redevenu un peu plaire claire et sobre, donc j’allais pouvoir gérer l’autre s’il ne supportait pas l’expérience. Je lui proposais malicieusement, lui demandant s’il me faisait confiance. Sa réponse fut tellement direct, que j’eue le fou rire par tant d’honnêté. Evidemment, je ne m’attendais pas à une réponse positive de sa part, mais il aurait pu envelopper ça et me le dire de manière plus délicate. Bref, j’appréciais la franchise, cela me permettait ne pas l’oublié. J’avais tendance à être très mielleux et à noyer la franchise. Les raisons de son refus étaient évidentes, déjà j’étais un inconnu, deux il n’avait jamais été cobaye de personne. Théoriquement, ma proposition faisait de lui son propre cobaye, donc il n’était pas vraiment celui de quelqu’un. Ouais, je sais comme d’habitude mon raisonnement était tiré par les cheveux ! Je mélangeais logique et philosophie pour trouver un raisonnement tenant un peu près la route. De loin, je pouvais presque entendre les voix moqueuses de l’élite fréquentant ma famille dire « Que peut-on attendre d’autre d’un petit coiffeur ?!». Oui, depuis qu’ils savaient que j’étudiais la coiffure (vu qu’ils semblaient avoir zappé le côté couture), ils me voyaient comme un abrutit pas capable de réfléchir. Pourtant j’étais loin d’être con, je savais parfaitement ce que je faisais. Mon beau-père voulait que j’aide mon frère à tenir l’entreprise familiale quand mon père adoptif ne pourra plus la tenir.

Bref, comme Alphonse ne voulait pas « jouer » avec moi. Je pris une petite impulsion sur le mur pour pouvoir m’élancer en direction de l’école espérant pouvoir escalader la grille et trouver une fenêtre ouvert, histoire de pouvoir dormir un peu confortablement. Alors que je tournais le dos à mon nouveau camarade un peu déçu de ne pas être tombé sur un d’élève de mon école surtout que je croyais qu’il était le « Alphonse » des rumeurs. Je commençais à m’éloigner récupérant mes écouteurs qui pendait de sous mon haut par le col et rangeant ma boite dans le creux de ma poche. Soudainement la voix de mon compagnon de discussion me rappelait. Il avait changé d’idée ! A la bonheur !

Je fis quelques pas en arrières pour poser mon dos sur le coin que formaient deux murs. Je voulais écouter la fin de sa phrase pour voir ce qui l’avait fait changer d’avis. La curiosité arrivait en première position autant l’idée de connaître l’expérience, que celle de savoir ce qui se trouvait dans ma boite. Ce garçon m’amusait beaucoup ! Qu’il soit celui des rumeurs ou non, je m’en fichais un peu à vrais dire ! Comme il voulait bien faire l’expérience, j’allais pouvoir m’amuser un peu. Louche, moi ? Absolument pas, j’étais tous qu’il y a de plus classique ou pas… Quand à mon physique, heureusement qu’il était plutôt jolie sinon cela ferait longtemps que je serais mort ou devenue un criminel. Ma poche étant plutôt large, je pus ouvrir la boite métallique et le sachet dedans pour y récupérer l’un des petits cachets.

Je viens très proche du jeune garçon posant l’une de mes mains sur son épaule. Je posais la pastille à jointure de ces lèvres avant d’appuyer avec mon index pour la lui faire avaler. Par expérience, je savais qu’introduire quelque chose semblant comestible dans la bouche de quelqu’un, il avait tendance à l’avaler par reflexe. Habituellement, j’embrassais la personne à qui je donnais le cachet, mais là, je ne le connaissais pas et risquait de me prendre un coup.

"C’est ça mon expérience ! Maintenant, il faut attendre un peu que cela fasse effet. Expliquais-je tout sourire. Viens, en attendant on va dans un parc, on sera plus au calme et en sécurité."

Je venais quand même de lui donner de l’extasie même si c’était l’une des drogue les moins dangereuses, elle restait tout de même illégale en Angleterre. Je l’attrapais par le bras pour le tirer vers le parc le plus proche. Je faisais attention à la façon de réagir de mon binôme, car on n’avait pas tous la même relation avec ce genre de produit.

© C h i m e r a

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Wintertown

avatar

Messages : 68
Age : 20 ans
Race : Démon
Spécificité(s) : Sciences - chimie et physique

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Ven 24 Juil - 15:33


†Près à entrer dans la danse?†


Le démon fut content que l'autre rebroussa chemin. Il voulait connaitre, il voulait savoir!! Et tandis que l'autre approchait de plus en plus, lui restait sur place, toujours mené par la curiosité -et cette curiosité finira sûrement par le tuer un jour, mais bon... pour l'instant il survit plutôt bien! - Et Gwen finit par enfoncer quelque chose dans sa bouche.... Et bien sûr! Comme un idiot il a le réflexe d'avaler!!

-Mais qu'est-ce q-..

Que ça fasse effet?... Une pastille qui... fait effet?? .... oh non...... oh non non non!! Non!! Il vient pas de le droguer?? Si??? Ça y ressemble vraiment!! Il n'avait même pas le temps de réfléchir qu'il se faisait tirer jusqu'à un parc pas trop loin et heureusement vide à cette heure. Ok... Il venait de se faire droguer... Et puis alors?? C'est vrai quoi? une seule fois le tuera pas.... En fait Alphonse n'en avait jamais pris avant, n'en ayant pas encore trouver l'utilité ou plutôt la nécessité -comme si toute ses expériences étaient nécessaire- de l'expérimenter. Après tout, le sujet était déjà très développé et lui-même en connaissait assez simplement par curiosité de lecture, mais sans n'y avoir jamais touché...

Une fois au parc, le scientifique se dirigea vers un banc où il s'y laissa lourdement tomber puis remonta ses jambes en tailleur. Il afficha un petit sourire.

-Donc! C'est quelle drogue que tu m'a refilé au juste??


Il pourra prendre des notes plus tard, ce n'est jamais perdu des notes même si pour l'instant elles ne servent à rien, on ne sait jamais plus tard..... et .... mais... C'est vrai qu'il est un démon!! Il n'est pas humain! Et les tests sont habituellement toujours passé sur des humains!! Et... S'il ne réagissait pas comme est supposé réagir une personne normale? Quelle sont les probabilité que ce soit toxique en fait sur une autre race? A-t-il déjà lut à ce propos? Et tout ces théorèmes, toutes ces formules qui lui monte à la tête comme la drogue se met subtilement à faire effet... Il doit maintenant avoir l'air d'un illuminé regardant le ciel et dont le visage est sertit d'un sourire avide de connaissances... Il se tourna soudainement vers l'autre garçon.

-T'as un feutre?? un crayon?? de quoi pour écrire??

Et en même temps, le voilà qu'il se laisse glisser en bas du banc et se retourne vers lui, comme si sa fonction était maintenant d'être une table...

© C h i m e r a



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaël Adam
1ere Année
avatar

Messages : 115
Age : 17 ans
Race : Incube
Spécificité(s) : Licence Couture et Coiffure

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Sam 25 Juil - 12:32


†Près à entrer dans la danse?†

La pilule que je lui avais glissée dans la bouche passa comme une lettre à la poste ! Alphonse l’avala sans brocher. Il prit quand même la peine de me demander ce que je venais de lui faire avaler. Evidemment, je ne lui répondis évidemment pas. Ce n’était pas drôle sinon ! Si l’homme en face de moi aimait faire des expériences, moi j’aimais déstabiliser les gens peu importe les moyens ! Ne voulant pas prendre trop de risque, je l’attrapais par le bras pour l’entrainer vers un parc assez proche. A peine arrivé, il s’assit sur un des bancs me redemandant ce que je venais de lui donner. Le brun avait compris que c’était une drogue, maintenant il aurait aimé savoir laquelle. En quoi cela l’avancerait de connaitre le nom du produit qu’il venait d’ingérer ?! Je veux dire, si l’on vous dit tout cela perd de son charme ! Je ne répondis pas, haussant juste les épaules ; un sourire malin sur le visage. J’attendais avec impatient de voir comme il allait réagir.

Sur un humain, cette drogue lui donnait …comment dire… Un booste. Oui, c’est les mots ! Au bout de 45 minutes, la drogue commençait à faire son effet. D’abord, la personne se sentait un peu mal, frisson ou nausée voir les deux. Cette période était très courte, après c’était la face bien être. Cette phase était amusante, mais durait entre dix à vingt minutes disons les dernières minutes, où l’on pouvait encore très facilement communiquer avec la personne ayant pris le cachet. La période la plus connu de cette drogue, était celle de l’euphorie. Là pour communiquer, fallait vraiment canaliser la personne ! La personne partait dans tous les sens. Cela durait entre trois quart d’heure minimum et maximum heure quinze. Résultat, la personne avait beaucoup plus confiance en lui, devenait plus franche et direct. Pour ceux qui en reprenaient, alors que les effets de la première commencent à se dissiper, passait généralement par le stade hallucination. Fallait pas rêver, les hallucinations n’était exceptionnelle ! Si vous vouliez vraiment planer fallait plutôt tester les champignons ou truc dans le genre. Le petit plus avec cette drogue était que cela faisait monter la libido à une vitesse assez hallucinante. C’est d’ailleurs ça combiné à la seconde phase que recherchaient ceux qui me donnaient ces jolies pilules. Pour ma part, cette drogue faisait que je n’arrivais plus à brider mes capacités. Ne bridant plus mon aura, je me retrouvais à devenir le centre d’attention de nombreuse personne. Ces derniers se retrouvaient attirer par ma personne sans qu’on ne sait jamais parler. Cela pouvait avoir des avantages, comme pas mal d’inconvénient.

Bon, revenons à notre binôme qui était pour l’instant lucide et presque normal. Ce gars avait pas besoin de drogue pour ressembler à un illuminer! Comme je le soupçonnais venir lui-aussi de Chimera, je pouvais supposer qu’il était non-humain et donc que son métabolisme pouvait réagir différemment à la drogue. C’est sa voix qui me ramenait sur terre. Il voulait de quoi écrire. Quand je baissais mes yeux sur lui, je le vis par terre devant le banc pour s’en servir de table. Cela me fit légèrement rire, il comptait prendre des notes. A mon avis, il ne va pas pouvoir écrire grand-chose. De ma sacoche, je récupérais un cahier à spirale avec un crayon quatre couleurs qui me servait à prendre des notes lors des réunions du conseil des élèves.

« Tien, mon chat. Dis-je en me moquant un peu de lui. »

Je viens m’asseoir sur le banc, croisant devant moi mes grandes jambes. La lune brillante au-dessus de nous apparaissait sous sa forme « dernier quartier ». Cela signifiait que bientôt, elle apparaitrait ronde et pleine. La pleine lune était au centre de nombreuses légendes, on lui prêtait des vertus génitrice, maléfique ou magique. Une brise légère fit voler mes cheveux et ceux de mon voisin. Je sortis mon portable pour avoir une idée de l’heure et croisais mon regard. A la lumière nocturne, mes yeux gris avaient des reflets rouges. Je rangeais mon portable me disant que le brun n’y ferait de tout manière pas attention. Comme j’avais un peu le temps avant qu’il devienne très actif, je décidais d’essayer d’en apprendre plus sur lui. Pas pour en faire mon ami, juste par curiosité.

« Sinon tu crèches où ? Je veux dire le couvre feux est passé dans la plus part des internats. A moins que tu sois dans une famille d’accueil dans ce cas, ils ne sont vraiment pas responsables. Questionnais-je tout sourire avant de me rappeler qu’à la majorité l’état ne nous aidait plus beaucoup même si nous étions sans famille et sans revenu. Peut-être es-tu simplement sans domicile ? »

© C h i m e r a

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Wintertown

avatar

Messages : 68
Age : 20 ans
Race : Démon
Spécificité(s) : Sciences - chimie et physique

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Lun 27 Juil - 14:38


†Près à entrer dans la danse?†


Un chat?? pourquoi un chat?? Ce que les gens son parfois étranges à donner des surnoms de ce genre sans raison... Bon restons dans la.. thématique alors?? Il S'empressa de prendre le carnet et le crayon et commença à écrire ses hypothèses...

-Merci Petite Souris!


C'était presque sortit tout seul en échange du surnom de chat... Il aimait bien en fait. Il était un matou et les gens étaient des souris qu'il pourchassait et lorsqu'il les attrapait, leur faisait plein d'expériences. C'était sa façon de les dévorer.... Tout en écrivant, il arrachait les pages du carnet lorsqu'elles étaient pleines et les posait à côté, dans le but de les conserver. Non il n'allait quand même pas partir avec les carnet, mais au moins les notes. Et tandis qu'il écrivait, son interlocuteur le bombardait de questions. Sans lever les yeux du cahier et tout en continuant son écriture de scientifique, il répondait vaguement.

-Oui le couvre-feu est passé, mais ça va, j'ai pas de problème aux nuits blanches

Non, rien de plus, rien de moins, ça en disait déjà gros et puis de toute façon, il était déconseillé, bah.. interdit de parler de chimera à un simple humain et comme il ne pouvait pas être sûr si Gwen était autre chose qu'un humain... autant ne rien dire...

-Et toi?

Ben oui!! Lui aussi veut en apprendre! Simple curiosité et parce que des informations ça s'échangeait. Il continuait d'écrire puis s'arrêta brusquement a la fin d'une formule..... Il n'avait toujours pas de détails et là, ça coinçait dans les notes... quelle direction prendre maintenant?? Surtout qu'il ne ressentait pas d'effets.... où peut-être ne s'en rendait-il pas compte?? comment savoir???... Il Arracha donc cette page remplie à moitié et la posa sur les autres, puis pris le paquet, plia le tout en quatre et le rangea dans sa poche de veste puis s'étira

-Alors c'est quelle drogue?? J'espère que c'Est pas une de ces espèce de drogue du viol... Ça me lève coeur rien que d'y penser!


Il appuya son menton sur le banc en grimaçant. Il avait vraiment cette sensation de haut le coeur et resta un tout petit moment ainsi avant de reprendre

-Après c'est très plausible, je t'ai même pas vu prendre une pillule avec moi... Bah.. En fait tu t'attend à des trucs et peut-être que ça se passera pas comme tu le prévoit!! J'ai pas une constitution corporelle tout à fait normale!!

Il releva alors la tête, regard et sourire remplit de mystère logeaient sur son visage. Sourit qui graduellement disparut et regard qui se remplissait d'interrogation au fur et à mesure qu'il fixait de plus en plus intensément le regard du jeune homme...Il décelait quelque chose d'anormal dans ce regard... Des verres de contact? ... non... Il n'avait pas entendu parlé de verres de contacts donnant cet effet et, étant plutôt quelqu'un de très observateur, il ne pouvait même se souvenir d'avoir remarquer ce détail.. Et il parlait tout en observant.

-Tes yeux... y'a quelque chose... dedant... dessus?.... comme.... du............. rouge??


Voilà ce qui n'était pas normal! Ces yeux semblait gris, mais il y avait ce truc... cette sensation... ce ... reflet? Tout comme... Bon, il imaginait probablement des choses, ça devait un truc rouge dont la couleur reflétait dans ses yeux... ouais... mais quel truc rouge.... il ne se souvenait pas en avoir remarqué dans le parc...


© C h i m e r a



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaël Adam
1ere Année
avatar

Messages : 115
Age : 17 ans
Race : Incube
Spécificité(s) : Licence Couture et Coiffure

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Mer 29 Juil - 17:01


†Près à entrer dans la danse?†

Quand je lui tendis de quoi prendre des notes, le garçon répondit à ma grande surprise à mon surnom m’en donnant un à son tour. Si le garçon me l’affublait par jeu, moi, cela faisait partit de mon caractère. De plus, j’étais dans des licences remplis de filles qui étaient assez sensible à ce genre de chose. Avec le temps, j’avais vu que même les garçons appréciait les surnoms si tu leurs donnais sur le bon ton. Un surnom ne se donnait pas vraiment au hasard, soit il était donné par un caractère physique ou mental, soit par ce qu’il était mignon et souvent bateau. Certains n’appréciaient pas qu’on leurs donne de surnom, pour ma part cela ne me gênait pas. Au contraire, cela m’amusait bien de me faire traiter de souris.

«C’est tout de même ironique… Dis-je à mi-voix, à moitié dans ces pensées. »

Le surnom de souris avait de nombreuses connotations, les filles mignonnes se faisaient souvent traité de « petite souris ».Puis y avait aussi ceux qui jouait au « chat et à la sourire » dans leurs relations, le plus faible du duo se faisait aussi surnommer « souris ». Néanmoins, l’ironie n’était pas dans l’animal, qu’il m’avait affublé, mais sur le qualificatif mit devant. Petit. Sachant que je mesure presque deux mètres, et donc que j’étais plus grand que lui. Bref, je n’allais pas épiloguer sur ce surnom attribué pour rire. Surtout que le brun était partit sur sa prise de notes, avant que son métabolisme absorbe la drogue. Je le voyais gratter de nombreuses pages, qu’il déchirait au fur et à mesure. Heureusement que je ne tenais pas à mon cahier, sinon j’aurais piqué ma crise. Comme c’était juste un truc pour prendre des notes et faire semblant d’être un vice-président normal. Je profitais, qu’il soit occupé pour tenter de faire connaissance avec mon binôme. Ce dernier répondit vaguement à mes questions, mais cela m’en apprenais assez sur lui. C’était le même genre de gamin que moi. Son éducation intellectuelle avait été faite, mais pas la morale. Il vagabondait au gré de ces envies quitte à passer la dormir dehors ou ne pas dormir du tout. Et tout comme moi, il ne pourrait pas rentrer dans son bâtiment, car il y avait un couvre-feu et celui-ci était dépassé. Ces questions se retournèrent vers moi.

"J’ai une chambre quelques parts en villes, mais j’ai tendance à mes lancer guider par la lune et envelopper par la nuit. Répondis-je restant aussi vague que lui."
Je le laissais ensuite prendre ces notes en paix préférant observer autours de moi. Sauf le jeune homme m’adressa de nouveau la parole pour me redemander ce que je lui avais donné. Un long soupire s’échappa d’entre mes lèvres, alors que l’autre commençait à avancer l’hypothèse que je lui avais donné une pilule style GHB pour pouvoir profiter de lui. Il reposait sa théorie sur l’argument qu’il ne m’avait pas vu avaler de pilule en même temps que lui. D’après lui, cela ne fonctionnera pas, car il n’avait pas une constitution corporelle normale. J’avais de plus en plus l’impression que ce garçon venait de Chimera et qu’il n’était pas humain. Si cela pouvait le rassurer, ce que je lui avais marchait aussi sur le non-humain.

« J’en ai pris une au bar. Répondis-je simplement sans ajouter le fait que si j’en prenais un de nouveau, je risquais d’être victime de petite hallucination. »
Comme il ne semblait vraiment perturber par l’idée d’avoir avaler une pilule dangereuse pour sa vertu. Je me décidais à le rassurer, mais pas entièrement sinon cela ne serait pas drôle. Vu qu’il avait la tête tourné vers moi, je décidais de jouer un peu. Je viens prendre son visage entre mon index et mon pouce.

« Je n’ai pas besoin de drogue pour mettre ta vertu en danger. Susurrais-je remontant la tranche mon index le long de son menton.
»

Je laissais tranquillement mon aura d’Incube envahir mon corps. Peu importe notre style, l’aura d’un Incube ou d’un succube vous attire, vous fascine d’une façon ou d’une autres. La nuit et l’atmosphère, plus le fait d’avoir fait mumuse avec mon aura alors que la drogue finissait de quitter mon organisme, avait laissé des reflets rouges dans mes yeux. Reflet que mon voisin repéra. Il me demanda évidemment une explication.

«C’est un tar génétique. C’est dû au fait d’avoir les yeux gris, le manque de couleur fait qu’avec une certaine lumière, ils deviennent légèrement rouges. Répondis-je sans m’étendre sur le sujet.»

D’une certaine manière, je n’avais pas mentis. Ceux de ma race n’était pas sensé pouvoir changer des couleurs de yeux ou avoir une distinction. Bizarrement, j’échappais à la règle, car mes yeux changeaient de couleur. La seule différence avec les autres étaient que moi, je ne pouvais pas contrôler mes changements, même avec tous les efforts du monde.

© C h i m e r a

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Wintertown

avatar

Messages : 68
Age : 20 ans
Race : Démon
Spécificité(s) : Sciences - chimie et physique

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Ven 31 Juil - 16:08

Pas besoin de drogue hein.... Il se trompait un peu puisque Alphonse n'avait pas d'attirance naturelle pour les garçons, cela serait bien difficile qu'on s'occupe de lui sans drogue... Ce type est louche, de plus en plus.... pas normal?? Que cachait-il? que pensait-il? et pourquoi le démon ne reculait pas lorsque l'autre lui pris le visage? La curiosité? Bonne hypothèse. La drogue? Fort probable. Autre chose?? C'est n'est vraiment pas à exclure... Surtout avec ces yeux... Que sont-il, qu'on-t-il?? Ce rouge qui flotte mystérieusement dedans.... Et la réponse qu'il reçut ne fût pas satisfaisante... Un tar génétique... c'est tout?? Le manque de couleur??

-mmm... je vois....


On pouvais tout de même noter le scepticisme dans sa voix. Peut-être avait-il raison, mais le scientifique en connaissait un rayon sur ce sujet, ayant longuement cherché et analyser la génétique des yeux simplement à cause des siens qui sont d'un jaune très vif, même à cette noirceur. Ce reflet rouge... ne devais pas être tout a fait humain.. il en était presque sûr.... Oh et puis, pourquoi pas aller directement au but et conclure ça rapidement! Au pire, il passerait pour un fou....

Le démon se laissa retomber légèrement vers l'arrière, et s'appuyant de ses bras pour ne pas se retrouver coucher tout de même. Il affichait un sourire en coin remplit d'assurance et regarda à nouveau l'inconnu droit dans les yeux.

-T'es quoi?


C'était franc, et direct. Probablement qu'il comprendrait en retour qu'Alphonse n'était pas non plus tout à fait humain, mais peu importe puisqu'ils seraient deux monstres. Il voulait savoir! Ce qu'il était! et surtout il voulait savoir s'il avait raison... Tout en attendant une réponse, il observait minutieusement l'expression faciale que son interlocuteur affichait. L'observer ainsi pourrait lui en dire beaucoup à savoir s'il avait vu juste, même si l'autre choisirait de mentir ou s'il se ferait regarder bizarrement pour avoir poser cette question qui semblerait ridicule pour un simple humain qui n'est pas au courant de tout ce qui se cache parmi la population.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaël Adam
1ere Année
avatar

Messages : 115
Age : 17 ans
Race : Incube
Spécificité(s) : Licence Couture et Coiffure

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Dim 2 Aoû - 15:18


†Près à entrer dans la danse?†

Mes yeux semblaient vraiment attirer l’attention de l’autre. Pourtant de nous deux, celui qui avait les yeux les plus bizarre ici, c’était lui ! Malgré mon semi-mensonge, l’homme ne semblait pas vraiment convaincu. C’était à ce demandé, si le garçon ne se laissa pas faire, juste pour en apprendre plus sur moi. Je le vis continué de m’analyser comme si j’étais un cas complexe. Après quelques longues minutes pendant lesquelles je contemplais le ciel nocturne. Alphonse était sorti de mon champ de vision durant ce temps, cela avant qu’il s’appuie sur ces mains tombant légèrement en arrière et retombant de nouveau dans mon champ de vision. Sa question fut direct, sans emballage, ni douceur. Qu’est-ce-que j’étais ? J’arquai un sourcil déconcerté par la question. « Comment ça, qu’est-ce que j’étais ? ». Cela se voyait non, j’étais un humain, non ?! Bon d’accord, mes yeux sont un peu étrange, mais certains humains lambda avait bien les yeux deux couleurs différentes alors pourquoi pas légèrement rouge. Il est vrai que je trouvais cela étonnant qu’un garçon comme lui semblant si peu humain, ne soit pas remarquer cette « attirance » étrange vers moi. Je veux dire, quand me servant de mon aura, je pouvais manipuler les gens et faire ce que je voulais sans trop qu’il se débatte pour les moins retissant.

Maintenant, j’en étais sûre ! C’était l’homme des rumeurs ! J’allais devoir me méfié, car qui sait comment il allait réagir avec la drogue excitante qui coulait dans son corps. Je me redressais sur le banc, un sourire taquin sur les lèvres. Ce qui m’étonnais, c’est que qu’il n’avait eu aucune réaction ni à mon nom ou même à mon visage. Pourtant, en tant que vice-président du conseil des élèves, à par les nouveaux, les autres me connaissaient soient de nom, soit de visages grâce au trombinoscope mit sur les panneaux de renseignement. Sur ces feuilles, on trouvait tous les membres des conseils, ainsi que les délégués. Peut -être qu’Alphonse essaye de voir s’il pouvait me manipuler et me faire dire tous qu’il veut. Sauf que contrairement à ce que pouvait penser, cela ne me dérangeait pas le moins du monde d’avouer ma race. La preuve dans ma ville natale, Lawrence connaissait ma race alors qu’il était un humain lambda.

"Incube. Répondis-je aussi directement, qu’il m’avait posé la question."

Je ne cherchais par contre pas à lui retourner la question. Si comme moi, il étudiait à Chimera, j’aurais qu’à faire marcher mes connaissances pour récupérer une fiche complète d’informations. Petit à petit, chacun repartit dans ces activités. Pour ma part, je me contentais de rêvasser en observant ce qui m’entourait. Le parc pour enfant, pas loin de nous me rappela mes frères et sœurs. Les plus jeune auraient adoré jouer dessus avec les autres enfants, et les plus vieux aurait aimé pouvoir jouer dessus plus jeune. On ne refait pas les familles de noble, mes parents refusaient catégoriquement qu’ils fréquentent d’autres personnes que celle de leur rang. La première fois que j’avais fait les murs avec Joy et Abby (juste pour ce balader en ville, pas de panique). Elles avaient été ravies de pouvoir se mélanger aux autres enfants de leurs âges. Si j’entretenais une relation conflictuelle avec mes parents. J’adorais ma fratrie. Je faisais tout mon possible pour leur téléphoner et envoyer des mails avec des photos pour garder le contact, vu que je ne rentrais pas souvent.

Soudainement, ma poche se mis à vibrer, me signalent l’arrivé d’un sms. C’était un simple message de mon patron pour m’annoncer un changement d’heure dans la semaine. J’en profitais pour observer l’heure. Cela faisait un peu plus d’une heure que j’avais rencontré Alphonse, et donc environs trois quart d’heure, qu’il avait avalé sa pilule. Les premiers effets de la drogue devaient commercer à faire effets. Je me mis à observer mon voisin pour voir si cela fonctionnait sur l’homme. Heureusement pour moi, la première phase était assez calme donc cela me permettrait de me préparer à la phase plus mouvementé qui pouvait arrivé d’un seul coup, comme monté progressivement.
© C h i m e r a

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Wintertown

avatar

Messages : 68
Age : 20 ans
Race : Démon
Spécificité(s) : Sciences - chimie et physique

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Lun 3 Aoû - 15:12


†Près à entrer dans la danse?†


Incube... Voilà une sorte de démon bien peu commune. N'ayant jamais encore eut de cobaye de ce genre, que ce soit incube ou succube, Al ne connaissait pas grand chose sur cette race. Simplement la base en fait: Ils vivent par le contact charnel, ils sont beaux... Et le démon ne se souvenait pas non plus d'un quelconque changement d'apparence comme les yeux de Gwen.. mais bon, il ne sait pas tout et les créatures sont toutes uniques en leur genre. Le monde des humains était facile à comprendre et il était bien définit. Contrairement au monde des créatures et de la magie ou tout était presque chaos, où, même si une race était définit, il y avait toujours de phénomènes qui sortent du lot... Bref, il ne savait pas si les incubes avaient le don de paraitre plus jeunes, mais celui à côté de lui, bien qu'il fût à peine plus grand que lui, ne semblait pas tant plus vieux. Peut-être était-il lui aussi un élève de chimera? Fort probable. Ayant une mémoire sélective vu le nombre de réflexions, d'idées et d'informations qu'il emmagasinait, il ne faisait pas attention aux trucs passagers et ne prenait pas le temps de lire les documents ou autre trucs circulant dans l'école. Peut-être avait-il déjà vu ce visage, peut-être avait-il déjà entendu ce nom, mais il l'avait surement sortit de sa tête, jugeant que ça prendrait inutilement de la place... Il faut dire aussi qu'à peine une semaine plus tôt il avait posé sa candidature comme délégué en sciences pour des raisons très obscures et ce, sans même s'informer de qui siégeait déjà au conseil. Il l'apprendrait lors d'une prochaine réunion s'était-il dit...

Satisfait de cette information qui s'avère bien plus intéressante qu'on pourrait le penser, Alphonse se laissa finalement retomber complètement sur le dos, remontant ses bras en guise de coussin. Il fixait le ciel entre-coupé du feuillage des arbres tout en laissant aller ses réflexions sur le sujet des races et des incube, n'ayant même plus de notion du temps...jusqu'à se rendre compte que, en fait, pour un court instant, il ne pensait plus. Sa tête S'était vidée. Un blanc, une libération, un bien être total! Comme une sensation de légèreté soudaine. Sentiment qu'il n'avait pas eut depuis trop bien longtemps si ce n'est jamais.... Malheureusement, cet effet ne dura pas longtemps...

Malheureusement???... En fait... Il n'était pas déçut que ses pensées reviennent. Il se sentait toujours bien, mais montait en lui un sentiment de... d'adrénaline? non... une sorte d'excitation! Oui. mélangé à un enthousiasme et une volonté de plomb d'apprendre, de connaître, de nourrir sa curiosité. Une curiosité plutôt dangereuse.... Le démon regarda un instant l'incube, et au fur et à mesure qu'il le fixait, naissait en lui un sujet d'apprentissage qu'il s'était pourtant jurer de ne pas trop pousser depuis la mort de Walter... Mais après tout, on s'en fout!! Et ce n'était pas un simple humain!! Pourquoi freiner sa dangereuse soif de connaissances?

Tout en fixant Gwen, un sourire sadique s'agrandissait de plus en plus sur son visage, combiné à cette lueur d'idée malsaine qui envahissait son regard...

-j'ai une idée!

S'il avait une bête cachée en lui, elle s'était réveillée.Sans porter aucune attention à tout ce que pourrait dire l'autre, le démon roula sur le ventre et scruta les alentours puis, ayant trouvé ce qu'il cherchait, il se leva d'un bond, habité soudainement d'un grande énergie et alla ramasser un morceau de la bouteille de vitre éclatée sur le bord d'une dalle. Probablement de jeunes soulons ayant passés plus tôt avaient laissé leur trace. C'est donc armé d'un assez gros morceau de vitre qui semblait avoir un côté bien tranchant qu'il revint vers l'autre garçon et s'approcha jusqu'à deux pouces de son visage, toujours affichant ce sourire qui ne présageait rien de bon.

-Et si on faisait une autre expérience? On dit que les incubes puis leur énergie dans le plaisir charnel, quelle puissance à cette énergie sur un incube blessé?

© C h i m e r a



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaël Adam
1ere Année
avatar

Messages : 115
Age : 17 ans
Race : Incube
Spécificité(s) : Licence Couture et Coiffure

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Lun 3 Aoû - 19:34


†Près à entrer dans la danse?†

La drogue agissait. J’en étais sure à plus de cent pour cent. Alphonse était allonger par terre, il ne parlait plus. Tout était calme, on entendait juste le bruissement des feuilles et le bruit de la ville en arrière-plan. C’était le calme avant la tempête, je le savais que trop bien. Du coin de l’œil, je continuais à le surveillé pour m’assurer qu’il ne lui arrive rien de fâcheux. Je le vis rouler, se redresser et marcher jusqu’à une bouteille éclater. Le voyant ce baisser pour en ramasser un, je me redressais du banc près à agir. Je ne savais pas si l’homme allait s’en servir pour se faire mal ou pour agresser quelqu’un, moi par exemple. Je faisais donc très attention. De plus, il revenait vers moi avec une « idée ».

Sur le coup, je ne savais pas si je devais l’immobilisé ou le laisser faire. Je choisis la seconde option, qui je l’avoue n’était pas la meilleur. Je le laissais s’approcher de moi, malgré son bout de verre tranchant très proche de mon visage. Le garçon était lui aussi assez grand et atteignait presque mon visage malgré le fait que je fasse presque deux mètres. Le jeune homme voulait faire une expérience à cause de mon espèce. Il me fit un petit résumé de ma race qui était tout à fait exact. Le plaisir charnelle me permettait d’emmagasiner de l’énergie. Sa question étant à quel point l’énergie accumulé pouvait me faire vivre, me soigner, ect… C’est vrai que la question était intéressante. Lors d’une relation charnelle totale, un succube ou incube dont ce genre de relation physique était peu fréquent (environs 1 fois par mois), cela lui permettait de tenir deux semaines. Si les relations étaient plus approchées, cela lui permettait de tenir deux jours. Après un simple baiser nous permettait de tenir la journée en pleine forme, par contre une simple bise signifiait forcement une baisse de régime à un moment ou un autre de la journée. Il est vrai que lorsqu’on était blessé, on pouvait directement consommer le péché et se servir de l’énergie pour se remettre d’aplomb. L’inconvénient, c’est qu’il fallait remettre vite le couvert après ça, sinon on risquait une grosse fatigue, voir même tombé malade ou risquer de mourir.

Cela ne mettait encore jamais arrivé ! Quand je me blessais ou que je tombais malade, je me soignais comme un humain lambda. Malgré notre aura trouvé des victimes n’étaient pas une partit de plaisir. Il fallait charmer la personne, puis l’amener à lui faire faire ce qu’on voulait en restant de préférence dans le cadre de la loi. Contrairement à un vampire qui attrapait sa proie, la mordant puis la laissant presque mort. Mais si un incube essaye de forcé, quelqu’un vraiment pas d’accord, il risque de se faire embarqué pour tentative de viol. Dans son expérience, il voulait voir l’énergie que cela me donnait. Il ne prenait pas en compte, le fait qu’on était en soirée donc mon énergie était bas et que s’il me blessait, il me faudrait directement recevoir de l’énergie. Sauf qu’à par nous deux, je ne voyais personne qui ne pouvait me fournir l’énergie. Je n’étais pas contre le fait, qu’il soit ma barre énergétique, mais je doutais que le garçon soit d’accord. Ignorant l’arme, je posais mon doigt sur ces lèvres, dessinant leurs contours avant de descendre sur son menton.

« Si tu veux voir les effets de cette énergie après blessure, tu vas devoir me donner de l’énergie, très cher. Lui murmurais-je à l’oreille de manière assez provoquant. »

Sur le coup, je me demandais si je ne devais pas tout suite appelé l’hôpital. Le problème de jouer avec le feu, c’est qu’on finit souvent par ce brulé. De plus, je me montrais assez provoquant, ne cherchant pas à me montrer délicat ou à cacher ma nature de « prédateur ». L’autre ne semblait pas non plus caché son côté « scientifique fou ». Si le brun voulait jouer, alors jouons ! Disons que j’avais un amour du risque assez particulier. L’idée de me faire entailler par un bout de verre ne me dérangeait pas plus que cela à condition qu’il ne me laisse aucune cicatrice.


© C h i m e r a

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Wintertown

avatar

Messages : 68
Age : 20 ans
Race : Démon
Spécificité(s) : Sciences - chimie et physique

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Lun 3 Aoû - 21:15


†Près à entrer dans la danse?†


Le sourire du démon disparut un instant, se demandant ce que l'autre faisait avec son doigt. Il le laissa faire ne trouvant pas cela désagréable puis le sourire revint tandis que l'autre négociait sa part. Effets, blessure, donner de l'énergie...Il n'analysait pas vraiment ce qu'il entendait et en fait, il se foutait un peu de ce que l'autre voulait, tant que lui, il avait ce qu'il désirait. Alphonse recula d'un pas en riant.

-j'ai l'air d'une barre énergétique?? HAHA!!!

Il eut encore un petit rire et entailla sans crier garde la joue de Gwen. Une légère incision tout courte, suffisamment profonde pour voir la couleur du sang qui remonte à la surface sans qu'il ne se mette vraiment à couler. L'autre était provocateur? Aucun problème!! Tout lui allait!! Toutes les mélodies avaient leur charme à être jouer après tout. Pourquoi se compliquer la vie? Laissons la venir et repartir et profitons-en pour satisfaire à fond notre curiosité pour une fois. Aucune barrière!!! Le scientifique revint proche de son interlocuteur, mais encore plus près. Il se mit même sur la pointe des pieds pour être sûr que sa bouche soit tout près de l'oreille de l'incube. Son impulsivité lui fera probablement défault un de ces jours.

-D'accord. Tout ce que tu veux! Tant que je peux voir ton sang et t'entendre souffrir!

Et c'est avec un petit rire rempli de malice qu'il s'éloigna à nouveau en frottant la lame improvisée sous le menton de l'autre élève, sans appuyer cette fois, juste pour le toucher. Il fallait croire qu'il était prêt à tout par curiosité, par désir d'expérimenter. Ce n'était aucunement dans ses habitude délibérément blesser et faire énormément souffrir quelqu'un, mais là il s'en foutait. C'était même une idée qu'il adorait de plus en plus. Il semblerait que l'autre aussi aimait jouer avec les autres. Quelle idée succulente que de pouvoir l'expérimenter. Peu importe ce qui arriverait, il semblerait que tous les deux soient consentant des événements à venir. En ce moment, il assumait totalement les décisions qu'il prenait, peu importe les conséquences. Il s'abandonnait complètement dans sa folie sadique.

Le démon n'attendit même pas de réaction. Il était dans sa bulle de pensées avides de connaissances. Il commença à relever le chandail du garçon aux yeux gris et s'empressa d'avancer le couteau de vitre vers la hanche droite maintenant à découvert...


© C h i m e r a



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaël Adam
1ere Année
avatar

Messages : 115
Age : 17 ans
Race : Incube
Spécificité(s) : Licence Couture et Coiffure

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Mer 5 Aoû - 18:32


†Près à entrer dans la danse?†

Si je lui disais que de mon point de vu, il ressemble vraiment à une barre énergétique. L’homme n’allait pas comprendre, je veux dire pour une personne n’ayant jamais dépendu du contact humain pour vivre, c’est un concept abstrait. Sans crier garde, le garçon m’attaqua. Il m’entailla la joue. La blessure  était légère, je sentais juste un léger picotement. Par pur logique, je passais ma main sur ma joue pour  vérifier que je ne saignais pas. En appuyant un peu, du sang vient se déposer sur le bout de mes doigts. J’observais le liquide rouge sur le bout de mes doigts en souriant. Alors que je contemplais mon sang, l’autre s’approchait de moi venant se mettre sur la pointe des pieds pour venir arriver à mon oreille.

Alphonse me promettait de me laisser faire ce que je voulais, si en échange, il pouvait faire couler du sang et m’entendre souffrir. Voilà, une requête particulière, avait-il conscience de ce que moi, Incube allait lui faire ? Je veux dire à moins d’être complètement ignorant, tout le monde connaissait le caractère particulier de gens de ma race. Le garçon eut un petit rire s’éloignant de moi, me laissant juste la lame sous le cou. J’étais presque étonner qu’il ne me cisaille pas de nouveau.  Du bout de la langue, je nettoyais le sang présent sur mes doigts. Alphonse s’était rapproché de nouveau de moi.

«J’accepte, mais alors laisse-moi prendre avoir un petit aperçu. Dis-je haussant un sourcil malin. »

Je viens doucement approcher ma tête de la sienne le bloquant en le tenant par les épaules. Durant un bref instant, je viens posé mes lèvres sur les siennes. Je fis ça assez rapidement par peur, qu’il me morde. Ce bref contact fit l’effet d’une légère morphine m’enlevant tout picotement dû à la blessure. Je savais que mon geste allait définir toute suite si l’homme avait compris l’enjeu du compromis.

Sentant le bout de verre, le long de ma hanche, je réalisais soudainement que si le brun me coupait trop fort, il risquait de me laisser de trace en forme de cicatrice. Cela pouvait paraitre banal, mais j’avais besoin d’avoir une peau parfaite.  Déjà, si ta peau était nette, tu risquais d’avoir des questions au mauvais moment. Ensuite si j’avais envie de me marquer à vie, je n’avais qu’à me tatoué ou me percé, comme je l’avais déjà fait au par avant.  Mes ailes descendant dans mon dos étaient la preuve. N’allez pas croire que je n’étais du genre bagarreur. Petit, les bas-quartier m’avait vite formé, bien qu’âgée seulement six- sept, on se battait pour de broutille… En primaire, je me battais pour défendre plus ou moins mon honneur.

A l’époque, les petits étaient méchants car du principe que je venais « des rue » comme ils disaient. Après au collège, je due suivre une thérapie, car mon problème de violence mettait toute ma famille dans l’embarras.  A partir de la quatrième, je me battais toujours, mais à l’extérieur. Si je me prenais de coup, il fallait ensuite que je les cache à ma famille. Rendu au lycée, je pouvais me battre si besoin était, sans me préoccuper de mes parents ou de ma réputation.  Tout cela pour dire que si le garçon ne respectait pas sa part du contrat, je ne me gênerais pas pour me défendre et l’envoyé valser.  Le bout de verre vint  ouvrir de nouveau ma hanche laissant couler un léger filet de sang sur ma peau pâle. J’avais bien peur que mes fringues soit fichu à la fin de la soirée. Rah dommage, je les aimais  bien ! Une petite grimasse passa sur mon visage à cause de la douleur provoquer par la coupure.

"Par contre, si tu me laisse la moindre cicatrice. Je te retrouve et te tue. Répondis-je avec un sourire assez malsain et amusé sur le visage."

Je pris, quand même la peine de reculer de quelques pas. Pas pour fuir, juste voir sa réaction et savoir si oui ou non,  le jeu en valait la chandelle.  Par ce que s’il ne voulait pas « jouer » avec moi, je ne voyais pas pourquoi je me laisserais entailler. Un léger vent nocturne secoua de nouveau nos cheveux, alors que les yeux jaunes de mon partenaire brillaient. Les miens devaient rougeoyer de plus belle. Nous nous engagé dans un jeu du chat et la sourire qui ne finirait que si l’un des deux abdiquait.  



© C h i m e r a



Dernière édition par Gwenaël Adam le Jeu 6 Aoû - 21:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Wintertown

avatar

Messages : 68
Age : 20 ans
Race : Démon
Spécificité(s) : Sciences - chimie et physique

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Jeu 6 Aoû - 13:40


†Près à entrer dans la danse?†


Un jeu du chat et de la souris. Très bonne description de ce qui semblait s'enchaîner, mais alors, il y a un petit détail qui ne se règlera peut-être jamais. Quand on oppose ainsi deux être habituer de manipuler et de percevoir les autres plutôt comme des jouets très utile à leurs envies, à leurs quotidien. N'y a-t-il donc pas deux chat à ce moment? Deux prédateurs qui tenterons de prendre le dessus, de l'emporter sur l'autre, de se relancer le rôle de la souris en appréciant que l'autre le garde suffisamment longtemps. Chacun payait ce que l'autre voulait. Cela semblait un échange très raisonnable et Al comprenait les enjeux de pouvoir expérimenter les capacités de l'incube, mais plutôt... de façon inconsciente... Consciemment, il s'en fichait un peu, il voulait s'amuser et expérimenter et en quelque sorte, servir de barre énergétique à un incube était aussi une sorte d'expérimentation.

Alphonse n'avait jamais embrassé de garçon avant. Il s'était toujours considéré comme un hétéro. Probablement d'ailleurs que sans l’excitation et l'euphorie qui semblaient le parcourir - et sans l'effet d'un certain aura qu'il aurait reçut plus tôt- Il aurait reculer brusquement, dégouté par ce geste. Il n'est pas homophone, non...Il en a rien à foutre de qui les gens peuvent être amoureux, c'est juste que... lui c'est pas son truc du tout de vouloir de lui même embrasser un gars. Voilà. Cette fois-ci, il laissa faire Gwen à sa guise. Il embrassait même agréablement bien tiens! Pour l'instant, ce genre de contacte ne le dérangeait pas, il aurait le temps en masse pour en être dégouté plus tard. Pour l'instant, il profiterait de la chance qui lui est donnée d'avoir un cobaye consentant à ce qu'on lui fasse mal.

Ce Gwen semblait aussi avoir une personnalité plutôt intéressante. Même s'il acceptait de plein gré ce que voulait Al, il avait ses conditions et ses demandes lui aussi. Alors que le démon venait de le cisailler, celui-ci imposa à ne recevoir rien qui laisse de cicatrice tout en reculant. Aucune cicatrice? Aucun problème!! Il y a bien d'autre façon de faire souffrir... Alphonse répondit au sourire de l'autre par un sourire malsain encore plus grand. Il avait trouvé comment le torturer.

-Aucune cicatrice?


Il courba légèrement la tête accompagné du geste de la main signifiant qu'il respecterait cette requête puis il s'approcha de l'incube et le poussa doucement à reculer en appuyant la pointe du morceau de vitre contre son torse, jusqu'à ce qu'il s'accote sur le bout du banc qui était le plus à la noirceur et il continua d'insister un peu pour que l'autre comprenne de s'étendre sur ce banc. Ainsi, si jamais un regard curieux passait par là, ça semblerait moins louche qu'une agression... Bon ... Peut-être pas mais peu importe! C'était plus pratique pour le démon de manœuvrer délicatement ainsi et justement éviter de blesser Gwen trop profondément.

Il enjamba ensuite celui sur le banc. Heureusement qu'Al était mince pour un grand jeune homme. Cela lui permettait d'avoir une certaine agilité naturelle et surtout, d'avoir assez de place sur le banc pour pouvoir se placer sur l'incube. Il passa tranquillement une main sur le ventre puis le torse de celui-ci afin de relever son chandail puis, en partant du haut, il commença une légère et longue entaille à travers le torse. Il y allait lentement. Très lentement, pour faire durer la douleur. Tout en coupant, il mentionna sa nouvelle tournure du jeu, en espérant que l'autre veuille bien y adhérer.

-Voyons voir combien de temps tu pourra tenir sans toucher à ça!

Il pointa ses lèvres signifiant qu'il parlait d'un approvisionnement énergétique. L'autre pourrait sûrement devenir très féroce à se retenir, qui sait! Mais Alphonse repousserait toutes tentatives de l'embrasser ou quoi que ce soit d'autre qui semblerait une sorte d'approvisionnement. Il voulait voir jusqu'à quel point il pouvait résister alors qu'il avait de la nourriture consentante juste devant lui. Voilà comment il agrandirait sa torture. Une fois la première coupure jugée terminée, il en commença une autre près du nombril et tout en y allant tranquillement, il avait envie de jaser, simplement pour exprimer ses idées.

-tu sais, je me suis toujours dit que ce serait génial d'inventer une micro-bombe. On pourrait la glisser dans la nourriture d'une personne et les acides composants le système digestif l'activerait et enclencherait une explosion suffisamment grande pour détruire cette personne... Ce serait un moyen de lui faire quitter ce monde en ne laissant qu'une image affreuse d'elle....

Tout en discutant bêtement, il se cessait d'observer le visage de se qu'il croit sa victime et ainsi analyser ses réactions.


© C h i m e r a



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaël Adam
1ere Année
avatar

Messages : 115
Age : 17 ans
Race : Incube
Spécificité(s) : Licence Couture et Coiffure

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Jeu 6 Aoû - 21:24


†Près à entrer dans la danse?†

Mon pseudo baiser ne m’attira aucune foudre du brun. Pour tout dire, il n’eut strictement aucune réaction. Il ne fut pas dégouté, il n’eut aucun mouvement de recule ou de colère et il n’encouragea rien non plus. Ce manque de réaction me déçu un peu dans un sens, je m’attendais à me prendre une claque ou un truc du genre… Mais rien. Bon, je n’allais pas me plaindre non-plus, car en dehors de ça l’homme cherchait quand même à me torturer pour voir ma résistance et ma capacité de régénération grâce à l’énergie du contact physique. Donc si je pouvais m’éviter un coup, je ne vais pas me plaindre. De plus, je devais me rappelé que le garçon était sous l’effet et de l’ecstasy, et de mon aura, le rendant donc plus réceptive à ce genre de chose. Cela ne me gênais pas plus que cela, disons que j’étais du genre à me satisfaire de tout ce qu’on me donnait. Mon psychopathe de service accepta les conditions. Je me doutais bien, qu’il avait déjà trouvé mille et une façons de me torturer sans laisser de marque.  

Me menaçant de son bout de verre, il me manipula en douceur pour me faire m’allonger sur le banc.  J’étais aussi assez gentil pour obéir à ces ordres silencieux. Une fois allongé, l’homme vient se mettre sur moi juste au niveau de mon bas-ventre.  Heureusement, qu’il n’était pas très lourd  par rapport à certains que j’avais eu quasiment à cette même place. Notre position était vraiment louche pour le coup. Si des curieux passaient par là, il serait surpris puis vite gêné par notre position. Je veux dire que même si on était habillé de moins, ça ressemblait à tout sauf à une agression. Mais pourquoi nous avait-il passé dans cette position ?Il avait peur que  je me sauve ? Non, par ce cas, là c’était plus que vexant ! On avait un deal, que je respecterais. Je tenais toujours ma parole à condition que j’aie quelques choses à y gagner. Comme c’était le cas, je n’avais aucune raison de ne pas me laisser charcuter le corps.  Et non, pour ceux qui se poseraient la question, je ne suis pas maso!

Bref, l’autre vient soulever mon chandail pour laisser la peau de mon torse à nue. Comme c’est mignon, il ne voulait pas abimer mon vêtement ! Enfin je crois plutôt que c’était pour me blessé directement à vif. Alphonse vient doucement m’ouvrir, descendant de le long de mon torse.  La douleur produit par la couture se ressentait de deux façons différentes. Lorsque le bout de la lame pénétrait la peau, la douleur était vif, tranchante, elle ne durait qu’un bref instant, mais juste assez pour vous faire grimacer. Puis venait la seconde douleur, bien plus longue, plus lancinante. Elle ressemblait à celle laissé par les ongles des dames, lorsque la pudeur les déshabillait. Mon dos et mon torse avaient plusieurs fois reçu ces marques d’affections.

Soudainement le brun ajouta une nouvelle règle. Je n’avais pas le  droit de la « toucher », tant que la douleur ne me sera pas devenue insupportable. A ces mots, ma main vint saisir son poignet l’accompagnant dans son geste. Malgré une légère grimasse dû au picotement, un grand sourire restait pour l’instant accrocher à mon visage.

« Je te trouve bien prétentieux… Tu penses que cet effleurage de lèvre me donne de l’énergie. Trop mignon ! Avec ça, je fais mes journée de cours, et encore…. Bref, si tu veux que je respecte ta règle, tu vas devoir me donner bien plus. M’exclamais-je sur un ton d’abord sarcastique puis entendu, avant d’ajouter. Je suis même près à te redonner une pilule, même si c’est dangereux. Mais si  t’es pas capable d’assumer seul, cela t’aidera. »

Son plaisir, mon plaisir ou juste l’amour du charnel peut m’importe tant que cela me permettait de regagner de l’énergie ou de cicatriser un minimum.  L’autre avait fini sa première entaille et en recommençait une autre. Pour l’instant, il se contentait de mon buste et a des endroits assez peu sensible. A mon avis, je souffrirais bien plus quand il commencera à entaillé vers les côtes, les flancs et la zone basse du cou.  Enfin s’il limitait ces coupures à mon torse, mes bras et mes jambes cela serai parfait. A cette place, elle était simple à cacher, mais s’il me recoupait sur le visage, j’avais intérêt à trouver une bonne excuse pour l’école, ainsi que pour le taff.

Pendant que je réfléchissais, l’autre me parlait de manière banale de la façon dont on pourrait tué un homme avec une micro-bombe. Ce garçon était vraiment malade ! J’adorais !

« T’es cinglé mon pauvre ami ! Enfin, je ne vais pas me plaindre cela me fait de l’animation. Riais-je un peu. »


© C h i m e r a



Dernière édition par Gwenaël Adam le Lun 10 Aoû - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Wintertown

avatar

Messages : 68
Age : 20 ans
Race : Démon
Spécificité(s) : Sciences - chimie et physique

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Lun 10 Aoû - 15:07


†Près à entrer dans la danse?†


Il devrait donner plus qu'un simple baiser. Peu importe! L'incube prendra bien ce qu'il veut lorsqu'il ne sera plus capable de tenir. Alphonse voulait voir la douleur dans le visage de Gwen, il voulait y voir le désir de se ressourcer qui grandirait dans son regard. Il voulait connaître les limites de ce jeune homme. Il voulait du sang. Ce côté sadique qui niche en lui, habituellement il s'efforçait de ne pas trop le montrer, mais cette fois, il le laissait aller. Bien sûr qu'il avait expérimenter plusieurs choses dangereux sur des personnes qui n'en sont pas toujours sortit indemne, sans cicatrices. Certains masochistes s'était même étrangement prêté à coeur joie dans ses expériences. Seulement, depuis qu'il avait tué son meilleur ami alors qu'il n'avait même pas eut l'intention de le blesser, il s'était un peu, beaucoup assagit. Il blessait toujours des personnes puisque le risque que les inventions ou les expériences tournent au vinaigre n'étaient jamais nulles, mais il ne l'avait plus fait volontairement.

Le démon hocha simplement la tête pour confirmer qu'il avait comprit qu'à bout de force, l'incube aurait besoin de beaucoup plus qu'un effleurage de lèvres. Il partit ensuite dans son délire de micro bombe. Cinglé? Oh oui! Il était cinglé et il le savait depuis fort bien longtemps. Après tout il avait même fait fuir un prêtre plus jeune. Son sang bouillonnant de démon combiné à son esprit scientifique probablement trop développé; comment ne pas être cinglé? Habituellement, ce genre de propos faisait fuir n'importe qui de sensé, mais sa victime trouvait cela plutôt divertissant.

Toujours sourire en coin, Alphonse décida de s'attaquer à la hanche gauche du garçon. Il repoussa légèrement le bord du pantalon vers le bas afin de partir le plus loin possible et s'amusa à enchainer de petite coupure, rapides, proches les unes des autres sur la hanche et il commença à remonter ainsi ce côté du corps. Il jetait régulièrement des regards au visage du torturé pour s'abreuver des réactions. Et il continuait à parler de ses idées insensées

-Toi aussi t'es cinglé tu sais. Tu laisse tout de même un démon te monter dessus pour te torturer alors que tu semble plutôt du genre à prendre le dessus. Tu sais, il y a ces films qui sont sortit il y a longtemps, d'un type au masque qui enfermait les gens pour les torturer. Un vrai psychopathe!! Je me dis que dans les prisons, ceux qui ont commis un crime super horrible pourrait subir des punitions affreuse. Par exemple, on pourraient les enfermer dans un couloir dont le plancher est recouvert d'un acide très puissant, capable de désintégrer les vêtements et la chair. Ils se désintègrerait jusqu'à la mort. Bon... ça vaut peut-être pas une bonne explosions finalement. Les formules d'acides sont super intéressantes avec leur composante. T'imagine une bombe qui ferait fondre toutes trace de la personne? Les composés....

Et le démon partit sur des délires chimiques remplis de composantes, de formules, d'ingrédients, d'éléments, incompréhensibles pour quelqu'un de maîtrisant pas le sujet. Il avait continué ses petites barres ensanglanté jusqu'à la hauteur de la taille, puis il avait décidé de faire la même chose en commençant un peu sous l'aisselle, là où le chandail remonté ne couvrait plus la peau, et il commença à descendre vers la hanche...


© C h i m e r a





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaël Adam
1ere Année
avatar

Messages : 115
Age : 17 ans
Race : Incube
Spécificité(s) : Licence Couture et Coiffure

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Lun 10 Aoû - 17:50


†Près à entrer dans la danse?†

Allongé sur le banc dans la nuit noir, un homme sur moi, je me laissais gentiment torturer. Pourquoi restais-je là sans bouger, alors que je pouvais facilement le défendre ? Tout simplement, car je n’avais rien à faire et quand échange de la torture, je pourrais surement jouer un peu avec. Sauf qu’avant d’avoir ma récompense, j’allais devoir souffrir et pas qu’un peu ! De plus, la brun avait décidé d’attaquer les partis les plus douloureuses de mon torse, alors qu’il m’avait déjà cisailler une partit de mon torse. Il partit de ma hanche remontant en un grand nombre de petites coupures qui me fit plusieurs fois, grimacer de douleur. Malgré cette scène de torture plutôt atypique, nous continuions à tenir un semblant de discussion tout aussi peu banal. Alphonse m’expliquait le principe de micro-bombe, et pourquoi cela serait géniale si cela existait en vrais. Son explication lui valut de se faire traiter de cinglé par mes soins. Je précise tout même que j’aimais bien la folie, cela me permettait d’être plus moi-même sans peur que l’autre panique.

D’ailleurs le brun ne se gênait pas pour me faire remarquer que d’une certaine manière, moi aussi j’étais cinglé ! La raison, je laissais me torturer, alors que je semblais être du genre à mener la danse. Un petit rire très étouffer à cause la douleur parvient à s’échapper de mes lèvres.

« Disons que je m’adapte…. Répondis-je à voix basse restant moqueur malgré tout. »

Il me parla d’abord cinéma, puis il repartie sur ces délires de comment tué les gens ! Bon cette fois, il voulait buter des prisonniers. Il y avait du mieux dans le choix des victimes, mais bon je n’allais pas l’encourager ! De plus, la douleur m’empêchait un peu de me concentrer correctement. Surtout que je venais d’apprendre quelque chose d’intéressant ! Si je savais, qu’il n’était pas humain, je n’avais jusqu’à présent aucune idée de sa race ! Maintenant, je savais ! L’homme était un démon tout ce qu’il y a de plus démoniaque ! Cela expliquait peut-être notre folie commune. Après tous nos races étaient cousines. Je n’aimais pas dire que ma race était une sous-race de démon ! Je veux dire que les démons et les incubes n’avaient pas tellement de point commun, si on regardait bien ! Les démons pouvaient souvent se transformer, il avait une emprise assez maléfique sur les gens. Alors que les Incubes et Succubes n’avaient pas le pouvoir de ce transformé (sauf cas exceptionnel, style-moi, qui avait les yeux changeant de couleurs selon mon excitation et mes pouvoirs). De plus contrairement au démon, notre façon de manipuler les gens étaient moins maléfique ! En fait, notre manipulation était une sorte d’hypnose, mais par le physique.

Bref, je ne pus pas rester longtemps concentrer, car la douleur commençait vraiment à devenir pesante ! Ce ne sont pas les coupures qui me faisaient mal, mais plutôt le nombre d’entre elles. J’avais l’impression d’être tombé dans un champ de ronces ! Finalement, mon visage était forcément un peu déformé par la douleur ! Quand il remontait trop proche de mes côtés et de ma jointure entre mon bras et mon torse. Malgré que je sois un garçon pas douillet, un petit bruit de douleur réussis à passer mes lèvres. Bizarrement, je savais que plus, je souffrais plus l’autre était content. Et plus, l’homme ne serait disposé à me laisser jouer avec lui ! Franchement, c’était la première fois, qu’il m’était si simple de convaincre un hétéro de jouer avec moi. J’adorais jouer à séduire les hommes qui n’était pas du bon bord ! C’était encore plus difficile que de séduire une femme ne pas décider à ce faire séduire !

Comme j’avais mal, mes yeux se posaient directement sur la source d’énergie, la plus proche de moi. En gros, si Alphonse ne m’avait pas lancé ce défis, cela ferais longtemps que je me serais servie de lui comme morphine ! Bien que je souffrais, je fus soudainement attiré par autre chose : les cheveux de mon tortionnaire ! Ils étaient long noir, magnifique. Je tendis ma main, pour passer mes doigts dedans par en-dessous.

« Dommage que t’es pointes soient abimer. Soupirais-je dans un réflexe presque professionnelle bien que je sois seulement en première année. »

Je descendais ensuite ma main, le long de mon corps.



© C h i m e r a

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Wintertown

avatar

Messages : 68
Age : 20 ans
Race : Démon
Spécificité(s) : Sciences - chimie et physique

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Mar 11 Aoû - 14:59


†Près à entrer dans la danse?†



Il souffrait. C'était merveilleux! Alphonse se délectait de la douleur qu'affichait Gwen, un visage de plus en plus tordu par la douleur. Et Al fut au comble de la satisfaction en entendant finalement celui-ci laisser échapper un tout petit gémissement de douleur lorsque la lame improvisée passa près de l'aisselle. Il savait bien que l'incube de retenait pour ne pas se ressourcer immédiatement. Il le voyait dans ses yeux qui d'ailleurs finirent par le dévisager. La victime passa soudainement sa main dans les cheveux jaie du démon, ce qui arrêta l'élan de celui-ci. Des pointes abimées?? non mais je quoi il jasait soudainement lui? Il regarda la main qui tenait ses cheveux puis qui retomba finalement.

- .... mais... ils sont beaux mes cheveux!

Il n'y connaissait rien en esthétique ni même en coiffure. Il allait rarement chez le coiffeur pour se faire couper les pointes, sinon il se passait directement lui-même les ciseaux dedans. Plus rapide et moins couteux. C'est d'ailleurs une des raisons pourquoi il les maintenait régulièrement attachés. Le coup de ciseau irrégulier ne paraissait pas vraiment ainsi. Toujours souriant, il fini par observer le corps ensanglanté du jeune homme sous lui.... Il serait bien aller couper un peu les bras et les jambes et qui sait quoi d'autre, mais il était bien installé et se sentait maintenant paresseux pour prendre la peine d'enlever la veste ou les pantalons de Gwen.... Il laissa donc une pause aux côté de l'incube pour s'attaquer un peu plus au ventre, cette fois en silence. Il commença donc une série de petites entailles sur le bas du ventre, entre-coupé de grande entailles faites rapidement un peu sur le torse. Une fois satisfait de son oeuvre d'art, il retourna aux côtés afin d'espérer trouver la limite de sa victime.

Combien de temps pourrait-il tenir encore? Il voulait le savoir, le pousser à bout. Son grand sourire malicieux sur le visage, Al finit par se pencher au dessus de gwen et approcha son visage à cinq centimètre du siens. Tout en parlant, il lui fit une deuxième entaille sur la même joue, mais cette fois, beaucoup plus lentement.

-T'es vraiment résistant dis donc! Je dois t'avouer que je ne pensait pas que tu serais capable d'autant résister....

Et un petit rire suivit.

© C h i m e r a



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaël Adam
1ere Année
avatar

Messages : 115
Age : 17 ans
Race : Incube
Spécificité(s) : Licence Couture et Coiffure

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Mar 11 Aoû - 17:23


†Près à entrer dans la danse?†

Alphonse parut assez déstabilisé que je me mette soudainement à parler de ces cheveux, alors que je souffrais. Tellement que sa réponse fut courte et très brouillon. Cela eut pour effet de me faire rire. Mauvaise idée ! En bougeant, mes coupures s’ouvraient un peu plus, et mon rire se transforma en une espèce de gémissement douloureux. Ravissant au passage, mon bourreau qui appréciait me voir souffrir.

Je continuais longuement à regarder sa chevelure remontant juste une nouvelle fois la main pour ôter l’élastique qui les reliait. Je ne sais pas vraiment la raison de ce geste, mais je l’avais fait. J’observais la chevelure de l’homme lui retombé en pagaille recouvrant ainsi sa nuque.

« Ils sont beau, c’est vraiment dommage…Il faudrait que tu laisses une personne expérimenté faire…. Dis-je me demandant bien quelle torture, il avait fait subir à sa pauvre chevelure. Dommage que je n’ai pas mes ciseaux sur moi… »

Je ne pus pas vraiment continué de discuter car une nouvelle douleur aigue vient se faire sentir au niveau de mon bas ventre. Il enchainait coupure couture et entaille longue. Je devais bien avouer qu’à force, la douleur était vraiment présente. J’avais du mal à me concentrer sur deux choses à la fois. Avoir l’air de peu souffrir et ne pas lui sauter dessus était dure en parallèle. Le silence m’aidait à me concentrer, je m’obligeais a observé la lune pour éviter d’être face à ma tentation.

Connaissant mon corps et sa façon particulière de réagir, j’étais persuadé que mes yeux avait viré au rouge complet, comme si je portais vraiment des lentilles. Pour le coup, l’absence de gris devait totalement me trahir. Au bout d’un moment, Alphonse arrêta de me cisailler dans tous les sens. Je sentais son regard jaune me détaillé comme si j’étais une sculpture et qu’il cherchait encore comment « m’améliorer ». Je le laissais faire, fermant les yeux essayant de penser à autre chose, mais la douleur était trop présente ! Je secouais donc la tête pour essayer de me calmer. De plus, je ne savais pas si le garçon en face de moi, était encore sous l’effet de ma drogue ou si le garçon avait juste laisser son vrai caractère prendre le dessus.

Soudainement, Alphonse vient se placer au-dessus de mon visage. Près… Trop près ! Beaucoup trop près! Je dû discrètement me mordre la lèvre par l’intérieur pour me retenir de lui puisse de l’énergie. En plus, le garçon vient s’amuser a de nouveau entailler ma joue, me faisant grimasse encore fois. Contrairement à ce qu’il croyait, je me montrais plus coriace. En réalité, je n’étais pas loin d’atteindre ma limite. La vraie torture n’était pas la douleur, mais le fait que cet abrutit était de un sur moi, de deux que son visage soit si proche du mien. Sérieux, c’était horrible ! Cela fit rire, mon partenaire. Heureux, qu’il y en ait au moins un qui s’amuse dans le lot. Sans m’en rendre compte, je me débattis un peu espérant l’éloigner de moi.

« Mec… Tu prends de risque-là… soufflais-je en roulant de yeux. »

Alphonse était tordu comme garçon. Enfin l’avantage de me laisser charcuter par ce dernier, c’est qu’il blablatait sans vraiment sans rendre compte, et laissait filtrer des informations sur lui. Une personne étrangère à la situation serait persuadé que le démon était celui qui menait la dance. C’est vrai que pour le moment, c’est moi qui étais en position de faiblesse. Pourtant le jeune homme savait parfaitement que je me laissais faire, car le jeu en valait la chandelle. Notre jeu du chat et la souris reposait en réalité sur un échange presque équivalent.

Je viens passer ma main sur la coupure enlevant un peu de sang. Pour m’amuser, je viens poser mes doigts ensanglanté sur le visage de l’autre. Traçant un trait de sa joue jusqu’au coin de sa lèvre, histoire que je ne sois pas le seul à voir l’air louche en rentrant.



© C h i m e r a

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Wintertown

avatar

Messages : 68
Age : 20 ans
Race : Démon
Spécificité(s) : Sciences - chimie et physique

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Mar 11 Aoû - 18:16


†Près à entrer dans la danse?†


Ses cheveux retombaient maintenant longuement le long de son visage, irréguliers. L'autre garçon sembla mentionner un nouveau commentaire sur sa chevelure. Beau. Personne expérimentée. Ciseaux... Al s'en ficha tout en s'attaquant au ventre, le sculpter, s'approcher et lui faire remarquer qu'il était coriace. Le démon ne manqua pas de remarquer le léger débattement qu'eut sa victime à la proximité de son visage. De plus, il parla de risques. Le fait qu'il ne touche pas à la source d'énergie qui était aussi proche semblait vraiment torturer l'incube. Alphonse eut un autre rire. Sa stratégie fonctionnait, mais il semblerait que la douleur seule, était plus facile à gérer.

Il laissa Gwen barbouiller son visage de sang puis il se redressa un peu pour observer le corps meurtri à nouveau... Il l'avait suffisamment blessé et il semblerait qu'il faudrait jouer d'un peu plus de contact pour torturer la faim de l'incube. Alphonse finit par lancer son arme au loin. Plus de nouvelles blessures, non. On s'amuse maintenant avec ce qu'on a. La drogue faisait probablement encore effet puisque l'excitation était toujours très présente, par contre, elle ne tarderait pas à bientôt dire au revoir puisque cela faisait déjà plusieurs minutes qu'il torturait son nouveau jouet. Qui sait?

-voyont voir ta résistance avec cette technique...

Le démon choisit maintenant de laisser aller ses doigts sur le torse endolori. Ça aurait surement pu avoir quelque chose de sensuel si ce n'était pas les blessures qu'il touchait de leur long. Le but étant simplement de raviver la douleur par le toucher. Il repassa ainsi toute les coupures du torse, des hanches, des côtes, du ventre, il laissait aller ses longs doigts minces partout ou la jolie couleur rouge reluisait. Il se nourrissait de la douleur et des gémissements que lui offrait l'incube.

Finalement, Al décida d'abuser du petit détail qu'il avait noté. L'autre semblait avoir encore plus de misère à se retenir lorsqu'il s'approchait. Il se pencha alors de nouveau et alla poser sa joue contre celle endolorie de Gwen, puis, lentement, il se retira en prenant bien soin de frotter les deux blessures se trouvant là au passage...



© C h i m e r a



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenaël Adam
1ere Année
avatar

Messages : 115
Age : 17 ans
Race : Incube
Spécificité(s) : Licence Couture et Coiffure

MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   Mar 11 Aoû - 22:07


†Près à entrer dans la danse?†

Ce garçon n’avait aucun sens ! L’arme qui lui avait jusqu’à présent bien servie fut balancé au loin. Qu’allait-il faire maintenant ?! Je craignais le pire ! Déjà que mon torse et ma joue avaient bien pris, je me demandais comme il allait me faire souffrir de nouveau. En plus, l’autre me parlait d’une nouvelle technique ce qui n’avait rien de rassurant ! Je sentie ces doigts venir raviver la douleur sur mon buste. Déjà que sans rien faire, j’avais le torse en feu, alors autant vous dire qu’avec ces mains en plus…C’était douloureux. Tellement que j’étais incapable de retenir quelques gémissements de douleurs. Vu la race de la personne en face de moi, je ne serais pas surpris que l’homme gagne plus que du plaisir à me faire souffrir. Peut-être qu’il fonctionnait un peu comme ceux de ma race, mais avec la douleur.  Cela  était plausible et très embêtant pour moi en même temps, car notre petit jeu était peut-être en train de nourrir un homme capable de tué par plaisir. J’eue un frisson malgré moi. Cet idée me répugnait, m’apeurait et m’excitait en même temps. Il avait peut-être raison…Finalement, j’étais tout aussi malade que lui !

La douleur aigué additionné à la lancinante qui me faisait dire que mon torse n’était qu’un gros champ de griffure en bataille, me fit soupirer très longuement. J’avais intérêt à me soigner assez vite si je ne voulais pas souffrir quand j’attaquerais ma prochaine victime. Heureusement ou non, notre métabolisme avait tendance à priorisé notre aspect visuel à notre bien-être. C’est-à-dire qu’il avait tendance à d’abords régénéré la peau, effacer les bleu, mais à laisser la douleur. Ainsi nous pouvions enchainer plusieurs proies pour nous soigner. Je n’avais encore jamais eu intentionnellement recourt à ce genre de stratagème. Il n’empêche que c’est cette capacité qui m’avait mis la puce à l’oreille sur  le fait que je sois non-humain.

Bien que je sois Incube et bagarreur, je sentais bien la douleur et savait pertinemment que le jeu allait bientôt s’achever. Cela faisait un moment que je sentais les pulsions de mon moi-profond tenté de prendre le contrôle pour assouvir son pouvoir  sur un être qu’il n’avait pas encore fait sien. Le sang battait contre mes tempes et ma respiration avait du mal à ne pas s’emballer. Ce n’était pas vraiment la douleur qui me rendait fou, mais l’appât qui en était source.  Si Alphonse restait à cette distance de moi, encore me contrôler durant un petit quart d’heure, mais plus il se rapprochait et plus mon temps de maîtrise se réduisait. Et comme je le craignais, le bougre s’amusait à venir coller son visage au mien mettant la tentation juste à porte de main. La douleur produit par mes deux coupures ne faisait que renforcer la torture. Je sentais mon sang s’échapper de mes coupures pour venir se posé sur la joue de l’autre, ainsi que sur toute la peau les entourant.  Me mordre l’intérieure de la lèvre ne suffisait plus, j’avais attaqué ma lèvre inferieur. Cette dernière commençait à saigner et le goût métallique de ce dernier envahit mon palais. Je sentais mon esprit s’embrumé peu à peu.

Quand je sentie l’autre remonter pour reprendre sa place initiale, j’eue un réflexe malheureux. Ma main vint saisir le poignet de l’autre pour le tirer vers moi.  Je repris mes esprits justes à temps repoussant l’homme brun loin de lui. A l’aide de mon avant-bras, je me frottais les yeux pour m’éclaircir les idées.

« Bien joué, princesse, t’as presque réussis à m’avoir… murmurais-je malicieusement. »

J’avais tendance à devenir un peu plus moqueur et méchant dans les paroles quand je me sentais d’une manière ou d’une autre en danger.  Ici, le danger était qu’Alphonse m’avait fait atteindre les derniers retranchements avant de franchir ma limite.



© C h i m e r a



Dernière édition par Gwenaël Adam le Mer 12 Aoû - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: †Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]   

Revenir en haut Aller en bas
 
†Près à entrer dans la danse?† ►OUVERT◄►Pv le scientifique fou◄ [O]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Entrer dans la danse [U.Desires]
» [Astuce] Comment obtenir les différentes O-Auras dans ROSA ?
» Screen armures 165 Knight
» Les mines de la Moria
» 3 nouveaux dungeon a strayana ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chimera Academy :: ♦ Liberté quand tu nous tiens :: ♦ Archives :: ♦ Rps-
Sauter vers: