AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Des démons qui font de la peinture, des sorciers qui font de la couture, des vampires qui apprennent la cuisine... Bref ! Tout est possible à Chimera, même se faire manger par l'infirmier...

Partagez | 
 

 Entre deux bouchées de riz~ {PV Zelcher & Kaya}

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Entre deux bouchées de riz~ {PV Zelcher & Kaya}   Sam 16 Mai - 23:49

Entre deux bouchées de riz ~
Feat Zelcher & Kaya Sandshrew

Dans la pièce, l'agitation régnait. Les pointes de crayons résonnaient dans un même écho avec en parallèle les voix des élèves gloussant et chuchotant en cœur avec un enthousiasme plus fort qu'à l'accoutumé. Le point de convergence émanait du centre de la pièce. Exceptionnellement les élèves bénéficiaient aujourd'hui de s'exercer sur un modèle vivant et nu de surcroît. Bien entendu, cela avait provoqué les réactions les plus diverses. D'un côté il y avait ceux lançant des remarques grivoises à tout bout de champ et de l'autre les blasés ne cessant de les railler pour leur immaturité.  Pourtant,  dans cette classe séparée de façon manichéenne se trouvait  la neutralité en la personne de Lyanna qui ne prenait pas part à ces discussions enflammées.

Son attention était tout bonnement rivée sur sa feuille et le modèle en face d'elle. Dans des gestes rapides, fluides et millimétrés prenait peu à peu formes une silhouette humaine  qui se détaillait au fur et à mesure que les minutes passaient. Dans son engouement, le monde et les gens autours ne semblaient plus exister. A l'exception de cette femme au centre captant toute son attention. Elle ressemblait à ces beautés  d'un temps oublié. Ses yeux de jades avaient quelques choses de parfaitement hypnotisant. Sa figure pâle où l'on distinguait à peine l'arcade de ses sourcils,  l'arête du nez, le pli de sa bouche, semblait être fait de nacre. Elle était parfaitement lisse, sans ombres ni aspérités. Elle était belle sans nul doute. Mai paradoxalement, cette femme paraissait dépourvue de chaleur humaine renforçant cette aura irréelle.

Sa fascination était telle que sa main vêtue de son éternel gant semblait s'être séparée de son corps en prenant son indépendance dans les coups de crayon qui se précisaient pour finalement  atteindre la volonté de réalisme. Satisfaite, il lui fallait encore peaufiner son regard. Puis il y avait sa chevelure également et aussi...

"DRIIIIIIIING"

Arrêtée dans son élan, la jeune fille resta quelques secondes immobile le crayon de bois en suspension dans les airs. C'est ce temps de réflexion qu'il lui fallut pour comprendre que la fin du cours avait sonné et donc le retour à la réalité revenu brusquement. Les autres s'empressaient déjà à ranger leur chevalet et affaires pour pouvoir se ruer tels des sauvages à la cafétaria. A contrario, la brune prenait tout son temps rangeant avec soin son matériel.  

La pause repas ce n'était clairement pas son moment privilégié. Trop de monde, une queue interminable, des sièges pour la plupart toujours pris et au final elle s'incrustait bien souvent malgré elle. Non, Lyanna n'était clairement pas à l'aise là-bas bien qu'elle n'en montrait encore une fois rien. Sortit de la classe,  elle mit son sac sur ses genoux cherchant un livre en même temps que de faire avancer son fauteuil roulant pour atteindre l'ascenseur et sortir du building d'art. Cependant lorsqu'elle entendu la sonnerie de son portable se déclencher, elle prit immédiatement celui-ci décrochant, sans prendre la peine de regarder qui cela pouvait bien être.

-Oui, allô ? Demanda-t-elle de sa voix chaude et  sucrée.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entre deux bouchées de riz~ {PV Zelcher & Kaya}   Dim 17 Mai - 10:03





J'avais fini les cours depuis bientôt une heure, et je n'étais toujours pas allée à la cafétéria. Bon bien sûr, tout ça c'était de la faute de Zelcher vu qu'elle m'avait arraché mon temps libre sans aucun scrupule, sans aucun remord ! J'étais partie déposer mes sacs dans mon casier pour éviter d'être trop encombrée et surtout, j'étais passée aux toilettes. Alors pour éviter que Zelcher m'attende et surtout, pour trouver une place au self, je l'avais envoyé en éclaireur dans cette salle pleine d'adolescents boutonneux. J'aimais bien le self, quand y'avait des bons trucs à manger.

Des fois je me demandais comment les cuisiniers faisaient pour totalement rater leurs plats. S'ils étaient aussi doués en cuisine que Zelcher, je ne voyais pas comment ils avaient pu avoir leur diplôme en cuisine ! C'était inconcevable et pourtant, des milliers d'élèves souffrent tous les jours devant leurs brocolis à moitié cuit et leur viande chaude à l'extérieur et froide à l'intérieur. Après un petit détour dans les couloirs de l'académie, je me dirigeais vers le self. Zelcher avait du passer depuis un moment ; étant une prof' elle pouvait facilement passer devant tout le monde, et même si elle avait fait la queue comme tout le monde, elle devait déjà être assise à une table, m'attendant pour manger -du moins ça serait cool-.

Les élèves avançaient petit à petit et après quelques minutes de file d'attente interminable, je posais enfin ma nourriture sur mon plateau. Et bah aujourd'hui, on avait pas été chanceux. Riz, viande sans goût, œuf. Tant pis, pour survivre aujourd'hui j'allais devoir réaliser une opération très délicate... Le double dessert !
Cette technique consiste à occuper le cuisinier afin de subtiliser discrètement un deuxième dessert au chocolat. C'était très risqué comme technique et à ne surtout pas reproduire chez vous les enfants, mais pour survivre aujourd'hui, j'y étais obligée !

Je me dépêchais d'aller rejoindre la table que Zelcher avait choisi sauf que problème, je ne la voyais pas. Elle était noyée dans la foule de gens et ce n'était pas le genre de personne à se lever, crier ''youhou, j'suis là débile''. J'avais beau regarder à gauche, à droite, je ne la voyais pas. Elle ne pouvait pas mettre des vêtements un peu plus... colorés ?

• Elle est passée où encore...

Je sortis mon portable de ma poche, tenant mon plateau à seulement une main. J'allais bien la trouver. Je composais rapidement les trois premiers chiffres de son numéro et pris la première personne qui s'afficha sur mon portable. Allez, décroche Zelcher...
A ce moment précis, je croisais le regard blasé de Zelcher. Depuis deux minutes elle devait être en mode : « mais regarde mooooi, non pas à gauche, làààà, je suis là, ouiii tu me vois ? Noooon, t'as retourné la tête du mauvais côté, Kaya s'il te plait ! Regarde moi ! Je suis là, oui ! » Sauf qu'au moment où je voulais décrocher, une voix m'interpella. Allo. Quoi allo. Zelcher avait pas son portable pourtant. Je regardais sur mon portable qui je venais d'appeler tout en me dirigeant vers Zel'.

Lyanna. Oups. Boulette. Faux numéro. Improvisation.

• Yooo Lyanna, ça va ? Dis moi, ça te dit de venir manger avec moi, y'a encore pas mal de monde mais il reste une petite place pour toi !

Oui, improvisation totale. J'avais même pas demandé à Zelcher mais elle pouvait lire dans mes yeux que je ne savais pas trop quoi lui dire. C'était l'une de mes coloc', j'avais mangé quelques fois avec elle et elle était sympa, donc pourquoi pas. J'attendais sa réponse, pendant ce temps là, j'éloignais mon portable de ma bouche et je chuchotais à Zelcher.

• C'est une de mes coloc' !

Et oui fierté, moi j'en avais une, même deux !




Suite de notre premier RP avec Zel' : www.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entre deux bouchées de riz~ {PV Zelcher & Kaya}   Dim 17 Mai - 10:45



KETCHUP & MAYONNAISE






Séparée de Kaya, Zelcher avait pour solennel devoir celui de réserver une table à la cafétéria de l'établissement.

La jeune femme avait été abandonnée là, au beau milieu de la cour, pendant que sa sœur adoptive était partie du côté des toilettes. Elle resta donc là quelques secondes, dans la pluie, concentrée pour ôter les derniers fragments d'eau de toilette de son esprit. Plus jamais l'eau de toilette. L'expérience avait été bien trop traumatisante pour la refaire.

La pluie commençait à s'arrêter, tandis que les nuages gris se dissipaient peu à peu. Zelcher s'en rendit compte lorsqu'elle ne sentit plus le contact glacé de l'eau sur ses joues et sur ses mains ; lorsque les dernières larmes du ciel se défragmentèrent sur son visage blême. Bientôt, le professeur se décida à bouger vers la cafétéria, de sa démarche habituelle, déambulant plus qu'elle ne marchait réellement. Allant un peu à gauche, un peu à droite, vers le panneau inconnu et l'arbre fleuri, sans vraiment savoir quoi faire, comme une enfant. Dissipée. Un peu ailleurs. Zelcher ne s'était pas complètement remise de sa transformation, et avait encore des courbatures ici et là, mais elle avait tellement l'habitude qu'elle ne les sentait plus. Seul son corps semblait s'y adapter, son dos se voûtant instinctivement d'un air nonchalant et naturellement négligé.

Zelcher erra donc jusqu'à la cafétéria, observant l'endroit rempli de monde. En tant que membre du personnel, elle avait le droit de dépasser les élèves et de prendre directement son plateau, son repas, et les meilleures places. C'était vraiment un privilège injuste, car au final, elle n'avait pas fait grand-chose pour le mériter. La matinée, bien qu'éprouvante, n'avait pas vraiment été remplie de cours. Alors que certains des élèves qui attendaient étaient épuisés, affamés, peut-être même que certains étaient sur le point de faire de l'hypoglycémie, et des adolescents étaient en béquille ou se reposaient sur les épaules de leurs amis. Ils regardaient tous le plat d'un air de dégoût, et les desserts avec une avidité bestiale, chacun essayant de frauder pour en attraper deux ou trois. Zelcher avait aussi le pouvoir de prendre deux desserts ou deux entrées. C'était injuste. Tous ces privilèges étaient pleinement injustes.

Et tu sais quoi ? Tout en pensant à quel point tout cela était injuste, Zelcher ne se gêna pas pour prendre son plateau, attraper deux desserts, son entrée, son plat, et repartir aussi vite qu'elle était arrivée.

Pas de remords. Elle avait faim.

Zelcher se posa tout au fond de la salle, sur une table de quatre, parce qu'elle n'aimait pas les tables de deux et qu'être trop près de la baie vitrée l'agaçait. Elle n'appréciait pas que les autres puissent la voir manger. D'ailleurs, elle jeta un œil au plat du jour, et haussa un sourcil, pas plus surprise que ça. C'était du riz, du riz tout simple, un œuf, et de la viande. De la viande que Zelcher n'allait sans doute pas finir, car, bien que peu exigeante en matière de nourriture, elle n'était pas très friande de caoutchouc. Tant pis.

Et alors, les yeux de la jeune femme se posèrent sur le distributeur de sauce de l'autre côté de la salle. Ketchup et mayonnaise.

Zelcher prenait toujours de la sauce, mais à chaque fois, la question se posait. Ketchup, ou mayonnaise ?

Non, c'était une question vraiment très sérieuse, car il ne viendrait jamais à l'esprit de l'animorphe de prendre le ketchup et la mayonnaise. Ce serait vraiment très irrespectueux pour les deux d'entre eux, et d'ailleurs, Zelcher préférait se focaliser sur le goût d'une seule des sauces, parce que sinon ça la troublait au plus haut point.

Zelcher a des goûts simples.
Zelcher n'aime pas les mélanges.

La jeune femme allait approfondir la question lorsqu'elle aperçut Kaya, et lui fit un bref signe de la main. Elle était au téléphone, avec qui ? Lyanna ? C'est qui, ça Lyanna ? Sa coloc' ? Ah. Pas de problèmes, alors. Zelcher ne comprenait pas vraiment pourquoi Lyanna venait manger, mais était toujours d'humeur à rencontrer de nouvelles personnes. Elle toucha la viande caoutchouteuse du bout de sa fourchette, comme pour vérifier qu'elle était bien morte, songeuse. Supposant que ce serait plus gentil d'attendre Lyanna pour commencer à manger. Elle se demandait quel genre de personne était Lyanna. D'ailleurs, elle répétait souvent Lyanna, parce que Zelcher aimait bien le prénom Lyanna. Alors, elle continuait à se demander à quoi pouvait bien ressembler Lyanna.

N'ayant pas l'envie immédiate de discuter, le professeur se dit qu'elle attendrait que la troisième personne arrive avant de faire un vote afin de savoir si il fallait prendre mayonnaise ou plutôt ketchup.

Du coup, elle se contenta de continuer à poker sa viande avec sa fourchette.

© C h i m e r a



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entre deux bouchées de riz~ {PV Zelcher & Kaya}   Dim 17 Mai - 13:35

Entre deux bouchées de riz ~
Feat Zelcher & Kaya Sandshrew

-Ah Kaya ! S'exclama-t-elle  joyeusement. Ça va bien et toi ? Hm,  oui bien sûr , je sors tout juste du building d'art donc je risque de mettre un peu de temps avec la queue qu'il doit y avoir. A tout de suite.

Raccrochant, la jeune fille observa le ciel qui s'était éclaircit. Le sol quant à lui était toujours humide prouvant le passage récent d'une averse.  Un petit sourire trônait sur ses lèvres. Sans doute était-elle contente de se voir proposer une chose aussi banale que de manger avec sa colocataire à la pause. Même si cela partait d'un malentendu -dont elle ne saurait sans doute jamais un mot- la brune appréciait Kaya.  Un personnage haut en couleur qui égayait parfois son train-train quotidien avec son fort caractère contrastant tout bonnement avec le sien.  Bon bien-sûr il y avait quelques petites choses à redire comme son sens du rangement laissant à désirer (doux euphémisme) ou son engouement  prononcé lors de ses parties de jeux-vidéos nocturnes au moment où elle et son autre colocataire tentent de tomber en vain dans les bras de Morphée. Cependant, sans ça, ce ne serait pas Kaya et dès lors ce serait beaucoup moins amusant.

Avançant à son rythme, c'est-à-dire sans se presser le moins du monde, Lyanna arriva  à  la cafétéria. La queue ne se résumait plus qu'à une poignée de personnes. Tant mieux, elle avait beau être patiente, attendre trois quart d'heure pour manger des aliments difficilement comestible, ça ne lui plaisait guère. L'avantage d'arriver vers les derniers était que les piles de plateaux repas et couvercles avaient fortement descendus pour arriver à sa hauteur. Cela arrangeait fortement ses petits bras qui souvent devaient se résoudre à demander l'aide de quelqu'un pour attraper un simple plateau.  Bref, son plat se composa de riz, d'un œuf et de légumes -à moitié cuits- les cuisiniers connaissant son végétarisme.  Elle sauta l'étape dessert pour la simple et bonne raison qu'il n'y en avait plus -comme cela était étonnant-. Son plateau sur ses genoux, la brune avança lentement sans trop faire attention à ce qui traînait par terre, ses iris bleutées cherchant  Kaya à travers les tables.

Bien entendu dans sa malchance, il fallait que se coince la lanière d'un sac à dos ce qui eut pour conséquence de la stopper dans sa quête épique pour retrouver sa colocataire. Le garçon auquel appartenait ledit sac parut gêné lui lançant des excuses à tout va alors que ses camarades paraissaient hautement amusés. Elle le rassura  sourire aux lèvres en lui demandant de tenir son plateau -faisant abstractions aux regards des autres-. Il s'exécuta , quant à elle paraissant  habituée à ce genre de situations ridicules, elle réussie en se penchant vers l'accoudoir du côté gauche à extraire le tissu coincé dans la roue sans grande difficulté.

Par la suite, elle reprit son repas, continuant sa route comme si de rien était avant de voir une épaisse chevelure immaculée au fond de la salle. Kaya, donc.
Son esprit de déduction ne se trompa pas. Ainsi, elle poussa une chaise pour pouvoir s'installer à côté d'elle.  Posant une bonne fois pour toute son repas sur la table, après moult péripéties, la jeune fille reprit la parole.

-Désolée pour le retard, j'espère ne pas t'avoir trop faite attendre. Hm,... ?


Elle se stoppa un instant, réalisant qu'elle n'avait pas remarqué la personne d'en face. Une belle femme aux cheveux noirs attachés en queue de cheval. Qui cela pouvait bien être, elle n'en savait strictement rien, si ce n'est qu'à sa tenue elle visait professeur. De quoi, elle n'en savait rien, mais ça n'avait guère d'importance. Se reprenant immédiatement, elle inclina  respectueusement la tête.

-Bonjour, professeur, je suis Lyanna Heard la colocataire de Kaya. Dit-elle avec son éternel sourire.

En réalité, elle ne savait pas trop quoi ajoutée de plus à cette femme qui lui était inconnue. Peut-être aurait-elle dû être plus protocolaire ? Connaissait-elle au moins Kaya ? Après tout, elle était partie de ce principe. A moins que l'une comme l'autre s'étaient assises là par défaut  et donc, elle devait paraître un tantinet stupide sur les bords maintenant. Ses méninges se questionnaient  bien trop à son goût en cet instant. Pour cause un mal de crâne imminent semblait naître.  

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entre deux bouchées de riz~ {PV Zelcher & Kaya}   Dim 17 Mai - 14:55






• Pas d'soucis, je t'attends vers le fond du self, à tout d'suite !

Le portable émis un petit bip qui annonçait la fin de la conversation. Rapide, simple, efficace. Je soufflais longuement, j'étais vraiment un boulet. Heureusement que j'étais tombée sur Lyanna, qu'elle était gentille et que je pouvais lui proposer de venir manger sans qu'elle trouve ça trop bizarre. Je n'osais même pas imaginer ce que j'aurais pu dire comme connerie si j'avais appelé quelqu'un que je connaissais à peine. Heureusement, c'était Lyanna, et Lyanna, je l'aime bien. Elle est plutôt marrante avec son fauteuil roulant. C'est pas facile tous les matins -surtout quand je m'entrave dedans au réveil, ou quand elle me roule sur le pied sans faire exprès-, mais j'adore rouler super vite dans le couloir le matin. Et puis, quand on l'accompagne, on peut rentrer dans l'ascenseur et Lyanna elle est super gentille de nous laisser ce privilège.

Je regardais Zelcher, elle semblait autant emballée que moi en voyant son repas. Du simple riz -qui allait sans doute être à moitié cuit-, de la viande encore plus caoutchouteuse que mes chaussures de sport et un simple œuf. Si seulement y'avait un peu de ketchup pour agrémenter tout ça. Seulement du ketchup, je n'ai jamais aimé la mayonnaise. C'est trop gras, le goût est affreux, et quand on le mélange avec le ketchup, c'est une abomination, un sacrilège ! Déjà le rouge du ketchup disparaît, la mixture est plus rose qu'autre chose et le goût du ketchup disparaît entièrement pour laisser place à un truc totalement dégueulasse. Nan mais la mayonnaise ça devrait être comme les pommes vertes, tous les deux méritent d'être neutralisés. Rien de plus, rien de moins. Bon, quand il fallait y aller.

Je poussais ma chaise, la faisant grincer, puis je me levais, ma fourchette à la main.

• Eh bah moi, j'vais me chercher du ketchup.

Dis-je d'un air contrarié. Non au riz mal cuit ! C'est ainsi que j'ai traversé le réfectoire, ma fourchette à la main. J'aime beaucoup le ketchup. C'est bon, c'est sain et surtout, c'est rouge ! J'aime beaucoup le rouge. Donc j'aime bien le ketchup, logique. J'arrivais devant un petit distributeur, d'un côté, la mayonnaise, de l'autre le ketchup. D'ailleurs il restait beaucoup plus de mayonnaise que de ketchup, une preuve que beaucoup plus d'élèves aiment le ketchup ! Et ils ont tous raisons, j'aime bien cette académie. Je plongeais ma main libre dans le panier, attrapant un maximum de petits tubes en plastique qui contenaient cette mixture délicieuse. J'en fis tomber quelques uns par terre en retirant ma main mais ce n'était pas grave, c'était pour la survie du ketchup. C'est ainsi que je rejoignais mon plateau et Zelcher, Lyanna n'était pas arrivée entre-temps, je commençais à mourir de faim...

Je déposais tous les petits tubes sur mon plateau, ça formait un gros tas de ketchup sur mon plateau, et ça c'était vraiment cool, j'étais heureuse, autant de ketchup me rendait heureuse, enjouée. Je ne pouvais plus lutter contre l'appel du ketchup, alors j'ai commencé à un ouvrir un petit paquet et à en étaler sur mon riz. Et à l'instant même où j'allais planter ma fourchette dedans, un bruit de chaise m'interpella. Lyanna ! Enfin ! Elle arrivait pile au bon moment. Elle s'excusait tout en posant son plateau sur la table. Non elle n'avait pas été si longue que ça, j'avais juste frôlé la mort une dizaine de fois ! Elle enchaîna presque immédiatement en se présentant à Zelcher. Erf, c'est vrai qu'il y avait peu de chance qu'elles se connaissent.

• Non t'inquiètes pour l'attente, j'te présente Zelcher, ma sœur et... prof de basket.

Non je ne disais pas ça honteusement. Non, sa tenue ne collait pas du tout avec une prof' de sport. Non vraiment. Je posais mon bras sur le dos du fauteuil roulant, m'en servant comme accoudoir.

• Zel', voici Lyanna. Si tu veux du ketchup, sert toi ! Après tout, y'en avait pour la salle entière. Oh mais d'ailleurs, t'as pas eu de dessert ?  Je regardais son plateau vide de toute trace de chocolat. Je suppose qu'ils ont encore mal calculés et qu'y'en avait pas assez, c'est toujours pareil... Heureusement que Zel' en a pris deux, elle va pouvoir t'en passer un !

Moi ? Nan moi j'avais besoin de sucre pour mes prochains cours, c'était vital les deux desserts ! Je souriais, autant à Lyanna qu'à Zelcher, en adulte responsable, elle pouvait très bien se sacrifier et donner un peu de sucre à une pauvre élève en fauteuil roulant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entre deux bouchées de riz~ {PV Zelcher & Kaya}   Lun 18 Mai - 11:42



KETCHUP & MAYONNAISE






Quelle ne fut pas la surprise de Zelcher, lorsque la jeune femme vit s'approcher une demoiselle en fauteuil roulant. Malgré cette dernière année passée à enseigner à Chimera, le professeur n'avait jamais noté la présence d'un quelconque élève handicapé de la sorte. On peut au moins lui donner le crédit d'être enseignante de basket, étant donné que les paraplégiques basketteurs se font plutôt rare de nos temps.

La dénommée Lyanna avait un visage doux et agréable à la vue, une carrure frêle, féminine, comme une enfant. Elle était souriante, ses yeux respiraient la gentillesse -gentillesse passive ? Zelcher connaît bien ça. Elle jugeait la colocataire de Kaya de par son apparence, espérant que sa personnalité y corresponde. Pour être honnête, Zelcher appréciait déjà Lyanna. Elle lui inspirait confiance, une grande confiance ; et réveillait son côté peut-être un peu trop maternel. La douceur.

Cela dit, le temps que la jeune fille arrive, les plats des deux sœurs avaient eu le temps de refroidir, et Kaya avait pris la liberté d'aller saisir du ketchup, en petit sachet. Zelcher n'appréciait pas vraiment qu'on prenne la décision à sa place, d'autant plus que son penchant allait plutôt vers la mayonnaise ; mais encore une fois, elle n'avait aucune intention de délaisser le pauvre ketchup, loin de là. Zelcher avait souvent pensé à se faire un petit organigramme avec les jours où elle prendrait ketchup, et les jours où elle prendrait mayonnaise. Ainsi, les deux seraient satisfaits, et Zelcher aussi. Un objet ne ressent aucune satisfaction, penses-tu. Un objet ressent tout ce que tu veux, tant que tu acceptes de le concevoir.
Dire à Zelcher que les sauces de la cafétéria n'ont pas de conscience reviendrait à avouer à un mioche que ses peluches ne sont pas vivantes. Au fond d'elle, la jeune femme le sait bien, que son ketchup ou sa mayonnaise ne va pas sauter sur son « ouverture facile » et lui dire merci. Mais elle aime bien faire comme si et y croire.

Zelcher regarda Lyanna d'un air avenant, et esquissa un sourire détendu. De toute évidence, elle n'allait jamais l'avoir en cours, ce n'était donc pas la peine de se laisser aller à des conventions sociales stupides. Elle parla d'une voix que l'enseignante voulait chaleureuse.

Contente de te connaître, Lyanna. Ne m'appelle pas « professeur », tu peux tout de suite m'appeler Zelcher.

Ce n'était pas la peine de se présenter plus que ça, puisque Kaya s'en était déjà occupée. D'un air, il faut le dire, peut-être un peu trop penaud à l'avis de Zelcher, qui ne le souligna cependant pas. Par ailleurs, la jeune femme se rappela que sa très chère amie avait décidé de l'embêter davantage en lui demandant de sacrifier son dessert pour une bonne action. Ce que Zelcher ne pouvait pas refuser, évidemment, sinon elle aurait l'air malpolie. Et surtout, bien qu'elle avait honte de se l'avouer, il y avait toujours ce petit quelque chose de gêne, lorsqu'on se retrouve face à une personne en fauteuil roulant ; l'envie d'être convenable et de lui simplifier la vie au possible, tout en s'efforçant de se comporter normalement. Oh, Zelcher avait honte de ce sentiment, de ce comportement. Mais cette situation était pour elle inédite. Alors elle posa sa deuxième mousse au chocolat sur le plateau de Lyanna.

Prend ce dessert, j'en avais deux de toute façon. Et même si j'avais encore faim, je pourrais toujours compter sur Kaya pour me partager le sien.

Zelcher avait dit cela avec un énorme sourire sur le visage, ayant pris garde à ce que le message passe ; « Kaya, la prochaine fois, c'est moi qui prendra ton dessert, que tu le veuilles ou non ». Non pas que ça la gênait particulièrement, mais les desserts, c'est sacré. Zelcher fait partie de ces personnes qui tient énormément à son dessert et ferait n'importe quoi pour en avoir un deuxième ou un troisième. Notamment parce que son sens culinaire l'empêche de se cuisiner quoi que ce soit de sucré à part des nouilles au chocolat. Et même sans avoir de goût particulier pour la nourriture, il est inconcevable de ne pas nourrir une adoration des pâtisseries et des mousses diverses et variées.

Zelcher resta ensuite songeuse un moment, pokant encore un petit peu sa viande. Passé quelques minutes, elle releva la tête, et posa enfin la question qui la taraudait depuis tout ce temps.

Mais, il n'y avait plus de mayonnaise ? On a que du ketchup ?

Question, en effet, essentielle. Qui allait sûrement décider l'humeur de l'enseignante pour l'après-midi à suivre.

Sérieusement.

© C h i m e r a



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entre deux bouchées de riz~ {PV Zelcher & Kaya}   Jeu 21 Mai - 19:35

Entre deux bouchées de riz ~
Feat Zelcher & Kaya Sandshrew

Ses tergiversations cessèrent lorsque Kaya prit le temps de présenter la femme en face d'elle d'un ton plus ou moins embarrassé, lui semblait-elle. Ce qu'elle compris vite pourquoi en découvrant leur lien familial. Ses petites sœurs étaient souvent gênées les rares fois où elle avait rencontré leurs amies quoique sans doute pas pour les mêmes raisons. Pour son cas c'était sans aucun doute son handicape qui la pénalisait, mais il est vrai qu'avoir sa sœur comme professeur de basket cela ne devait pas être évident avec le regard des autres et surtout leur jugement. Certains pouvaient crier au favoritisme et... Une seconde. Une seconde.

-Soeur ? Demanda-t-elle étonnée.

Le mot lui avait échappé sous la surprise. Au premier abord, là comme ça elles ne se ressemblaient pas du tout. L'une avait une chevelure ébène et l'autre plus que platinée. Puis tandis que l'une alliait (du moins c'était sa première impression) le calme et droiture, l'autre incarnait une désinvolture déconcertante. En somme, totalement antithétiques. Néanmoins, sa surprise lui paraissait exagérée. Passant une main dans ses cheveux la jeune fille remit une mèche derrière son oreille avant de pencher la tête reprenant la parole.

-Désolée, je n'aurai pas cru. Vous paraissez comme la nuit et le jour au premier coup d'oeil.

Ce qui était vrai c'est ainsi qu'elles les percevaient. En y réfléchissant, si elle aurait dû imaginer une sœur à Kaya... Eh bien aurait été son double, difficile d'imaginer autrement dans la tête de la brune. Cependant, ses pensées s'envolèrent, la belle femme se présentant à son tour d'un air avenant, qui dans un certain sens l'apaisait,  par conséquent le sourire de l'étudiante s'étira de lui même.

-Dans ce cas, enchantée Zelcher.  

Zelcher, donc. Le « Zel » roulait à  sa langue, amusant. Néanmoins, C'était plutôt étrange de nommer ainsi une professeur par son nom quand bien même elle ne l'avait pas et ne l'aurait jamais. Mais pourquoi pas ? Après tout, cela ne faisait pas de mal de se détacher du protocole. Il n'empêche qu'il y avait autre chose qui la troublait. Professeur de sport ? Dans sa tête elle s'était faite à l'idée que pour la plupart ils étaient vêtus de leur éternel jogging, paire de basket, avec autours de leur cou un sifflet. La personne devant elle après mûre réflexion faisait plus penser à une business woman avec sa veste bien cintrée,  sa queue de cheval parfaitement bien coiffé et ce charisme naturel. Sûrement avait-elle trop de préjugée et ça la désolait particulièrement d'être ainsi. Pour autant ses réflexions coupèrent court Kaya faisant le constat qu'elle n'avait pas de dessert.

En effet constatant, qu'elle n'avait pas de dessert sa colocataire  proposa à ce que sa sœur se dévoue. Lyanna aurait voulu protester, mais elle n'en eu pas le temps que Zelcher accepta. A vrai dire, la brune n'était pas très gourmande, mais refuser se révélant  impolie, d'autant plus que qu'elle savait bien que les autres pouvaient ressentir naturellement de la gêne à son égard, il n'était pas la peine de risquer de l’embarrasser alors qu'elle se montrait si gentille.  Ainsi, l'étudiante la remercia prenant le dessert qu'elle posa à côté de son plat. Plat qu'elle commença d'ailleurs  à entamer. Mâchant le riz et quelques légumes, elle dû faire le constat suivant : pas de goût. Vraiment fade. Jetant un regard aux sachets de ketchups, elle hésita à en prendre un. Avec ou sans sauce ? Telle était la question enfin jusqu'à ce quel Zelcher pose une question encore plus cruciale. Une histoire de mayonnaise.  

Lyanna se tut ne sachant pas quoi répondre dans l'immédiat. A vrai dire, la question avait été posée si sérieusement qu'elle ne voulait pas se risquer à donner la moindre réponse. Pendant quelques instants, elle observa Kaya voir sa réaction, mais le silence la pesant, la brune préféra prendre la parole en premier.

-Je vais aller voir s'il en reste. Déclara la brune avec son entrain naturel.

Après tout, elle avait sacrifié son dessert pour elle. Lyanna pouvait bien aller chercher de la mayonnaise !  

Emi Burton


Hrpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entre deux bouchées de riz~ {PV Zelcher & Kaya}   Ven 22 Mai - 16:01





Et oui, soeur. Quand j'annonçais ça aux autres élèves, il y avait deux réactions. D'un côté il y avait les gens comme Lyanna qui demandaient soeur ? d'un air choqué on dirait trop pas ! et c'était tout. Et d'un autre, il y'avait ceux qui était choqués soeur ? et qui en rajoutaient des tonnes ensuite dans le genre ah mais c'est pour ça que t'as des bonnes notes en sport, t'es sa chouchou en fait. Ceux là, j'avais envie de les enfoncer dans le sol et de les envoyer à l'autre bout de la Terre. Pas Lyanna. Elle avait tout de suite compris que ça n'avait rien à voir et elle avait préféré faire des remarques sur nos différences au niveau de notre caractère et notre physique. Et elle avait raison, j'étais trop parfaite pour avoir un clone, voyons.

Zelcher avait donné à contrecœur son dessert à Lyanna, je lui souriai pendant qu'elle me regardait d'un air contrarié. Allez Zelcher, pense à cette pauvre Lyanna qui était sans dessert il y'a quelques secondes de ça, penses-y. Je mangeai tranquillement, mélangeant un peu de ketchup au riz mal cuit. Bien que les grains étaient toujours aussi durs, au moins ils avaient un bon goût.

Zelcher posa une question facheuse. De la mayonnaise. Qui, ici, voudrait... de la mayonnaise ?! Personne ! C'était inconcevable, n'importe qui de censé ne pouvait aimer une telle chose ! Lyanna voulait aller chercher de la mayonnaise, sûrement pour se faire pardonner d'avoir volé sans le vouloir le dessert de Zel'. Non, non et non, il était hors de question d'avoir de la mayonnaise à cette table ! Je tirais le fauteuil roulant pour que Lyanna reste avec nous, non à la mayonnaise !

• Nooon Lyanna, c'pas la peine ! J'y suis allée y'a deux minutes et il restait plus que du ketchup. Mais c'est bon aussi le ketchup hein, c'est même beaucoup plus bon que de la mayonnaise alors pourquoi s'en priver !

Je pris les petits sachets de ketchup pour les distribuer aux deux filles. Du ketchup ou rien ! Je souriais, niaisement pendant quelques secondes avant de me rendre compte que quelque chose clochait sur mon plateau. Je baissais les yeux vers le tas de papier rouge, puis dispersais les échantillons. Du jaune. Oui il y avait un papier jaune parmi tous les rouges. Comment... Qui avait osé mélanger le pot de ketchup et celui de mayonnaise. Mettre un intrus, cette ignoble abomination, cet infâme et vil créature du démon. C'était... raah, ça me mettait hors de moi de voir ça sur mon plateau ! Tout le monde allait croire que j'aimais secrètement la mayonnaise maintenant. Non je devais contrer ça, utiliser une ruse pour éviter que tout le monde pense à ça.

• Mais Zel' ! C'est toi qui a mis ta mayo' sur mon plateau ! Garde toi ton sachet, tu sais très bien que j'aime pas ça.

Et oui, j'aimais bien remettre la faute sur les autres, encore plus sur Zelcher. Alors pour faire croire que j'étais vraiment énervée, je lançais le petit sachet vers elle.

Sauf que voilà, pour envoyer une balle de basket en pleine tête d'un humain, j'étais douée, mais pour un bout de plastique, c'était bien plus dur. J'ai plus écrasé le sachet contre le plateau de Zel'. Le sachet a explosé et la sauce jaunâtre s'est répandu sur la table et nos plateaux. Heureusement qu'il n'y en avait pas énormément dedans, sinon j'aurais bien pu repeindre le self entier avec.
Voilà pourquoi j'aimais pas la mayonnaise, avec du ketchup ça aurait jamais pu être possible. Mais encore, en avoir mis partout ne m'avait pas dérangé plus que ça. Non pour gaspiller de la mayonnaise, j'étais d'accord, c'était autre chose qui m'avait interpellé. Un gros tas de mayonnaise avait atterrit dans mon assiette, pile dans mon riz ketchupé. Mon sourire s'effaça. Pourquoi... Monde cruel...

• Noooooon...criais-je doucement • Zel' tu as contaminé mon riiiiiz, je ne te pardonnerai jamaaaais.

Je posais une de mes main sur front, feintant un évanouissement et l'autre en avant, vers Zelcher.

• Adieu ma sœur, adieu Lyanna, je sens mon âme me quitter, rejoindre le paradis du ketchup et des fraises...

Puis je m’allongeais sur l'accoudoir du fauteuil à Lyanna, n'ayant même pas la force pour une dernière réplique envers ma colocataire. Adieu.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre deux bouchées de riz~ {PV Zelcher & Kaya}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre deux bouchées de riz~ {PV Zelcher & Kaya}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Pique nique entre deux chemins...
» [Combat GS]Shaun VS Tenma, Duel entre deux chevaux légendaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chimera Academy :: ♦ Liberté quand tu nous tiens :: ♦ Archives :: ♦ Rps-
Sauter vers: