AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Des démons qui font de la peinture, des sorciers qui font de la couture, des vampires qui apprennent la cuisine... Bref ! Tout est possible à Chimera, même se faire manger par l'infirmier...

Partagez | 
 

 La belle au bois dormant -Al et Abby-

Aller en bas 
AuteurMessage
Alphonse Wintertown

avatar

Messages : 68
Age : 20 ans
Race : Démon
Spécificité(s) : Sciences - chimie et physique

MessageSujet: La belle au bois dormant -Al et Abby-   Mar 4 Aoû - 16:16

Alphonse transportait donc l'ange jusqu'à la chambre de celle-ci. Tout le long du chemin il n'avait pas dit un seul mot et il semblerait que celle-ci non plus. Il fallait déjà qu'il se souvienne qu'elle chambre était la sienne. Il arriva finalement devant et osa enfin dire quelque chose.

-et voil----

Il avait regarder Abby et avait remarqué qu'elle s'était endormie là, dans ses bras. Elle devait être bien épuisée pour s'endormir ainsi... Le démon ouvrit la bouche dans le but de la réveiller, mais la referma... Il n'allait pas la réveiller non. Elle semblait vraiment épuiser alors autant lui laisser le sommeil dont elle semble avoir besoin et puis il pourrait la laisser dans son lit et repartir sans qu'elle ne s'en rende compte. Ce serait bien ça!

Il se dégagea doucement une main et tourna la poignée qui... ne tourna pas en fait.... La porte était barrée!! Ah zut!! Il était vraiment pas en position de trouver la clé sur Abby la.... Bon, avec un peu d'espoir, il utilisa son pied pour cogner doucement à la porte... Pitié! Faites en sorte qu'une de ses colocataires soit là!!!............... aucune réponse...... Il réessaya et encore une fois rien.

Nous avons donc un démon, debout dans l'aile féminin, devant une porte de chambre à tenir un ange endormis dans ses bras... Quoi de plus normal voyons? .... TOUT!! Il devait réagir!!. Heureusement qu'à cette heure il était rare de croiser quelqu'un, même un surveillant.... Son cerveau roulait à mile à l'heure afin d'analyser toutes les solutions possibles et il finit par choisir l'option qu'il considérait la plus sensée: Il prit la direction des chambre pour garçons.

Arriver devant la sienne, il cogna à la porte..... ouf! pas de réponse, ce qui signifiait que ses colocs n'étaient non plus pas là. Il ramassa non sans grand effort la clé dans sa poche, déverrouilla la porte et entra dans sa chambre. Il arriva devant son lit qui était remplit de livre et de carton.... Décidément, il devait arrêter de dormir sur sa chaise de bureau.... Avec son pied, il repoussa le bazar au sol, avec la couverture épaisse qui servit heureusement à étouffer un peu le son des livres se heurtant au sol. Il jeta plusieurs regard à Abby en espérant ne pas la réveiller puis la déposa finalement sur le lit.

Il réalisa ensuite qu'il avait envoyer le coussin et la couvert à terre mais que s'il les ramassait, ce ferait un boucan montre à cause des livres... qui d'Ailleurs seraient trop long à ramasser... il passa la chambre du regard et finalement décida d'emprunter l'oreiller et la couverte du lit de William. Il plaça le coussin délicatement sous la tête de la belle au bois dormant et la couvrit ensuite de la couverture. Il s'installa ensuite à son bureau et se mit à travailler un devoir théorique de chimie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La belle au bois dormant -Al et Abby-   Mar 4 Aoû - 23:17

Abiageal s’était endormi peu de temps après qu’Alphonse l’avait pris dans ses bras. Il semblerait que la jeune femme avait trouvé les bras de son ami réconfortants, mais également confortable. Cette balade dans ses bras était comme si elle était allongée dans l’eau. Les vagues la berçaient tranquillement. Un pas puis un autre. C’est à se rythme qu’elle s’était assoupie dans ses bras. Il paraît qu’il l’avait transporté jusqu’à sa chambre, puis à la sienne. Mais Abiageal n’avait rien remarqué de tout ça tellement qu’elle était fatiguée. Elle ne faisait que dormir dans ses bras telle la belle au bois dormant.

Une fois dans le lit de son ami, elle serra doucement la couverture fraîchement arrivée contre elle. Il ne faisait pas particulièrement froid, mais la couverture avait quelque chose de réconfortant pour la demoiselle assoupie. Elle dormit ainsi de nombreuses heures. Elle était bien. Enfin, au départ. Puis elle se mit à s’agiter doucement, puis avec un peu plus de force. Elle se débattait dans son sommeil. Elle bougeait beaucoup, elle avait peur, elle voulait fuir, elle ne voulait pas le voir, pas le toucher, pas lui parler. Pourtant dans ses rêves, il se tenait-là, avec un de ses airs menaçants, diabolique, armes dangereuses dans les mains. Elle ne pouvait plus partir, elle était contre un mur. Impossible de partir à gauche comme à droite. Elle s’était mise à pleurer, à gémir. Elle lui demandait de partir, de la laisser tranquille. Après tout, elle n’avait rien fait.

- Laisses-moi… Ne me fait pas de mal… tu… tu me fais peur…

C’est ce qu’Alphonse, en train d’étudier pouvait faiblement entendre. Tout cela sortait de la bouche de la mademoiselle angélique qui faisait son cauchemar habituel. Elle voulait se protéger avec ses bras, mais voilà qu’elle était maintenant attachée à une table, elle pleurait de plus belle et au travers de ses larmes elle vit celui qu’elle considérait son meilleur ami, commencer une vivisection sur son corps.

Elle se réveilla en sursaut.

_______________________________

Je me frottai les yeux. J’étais paniquée. Je n’arrivais pas à comprendre ce qui se passait présentement. Je crois que j’ai crié. Mais pourquoi il y a de la lumière ? Je… Ça ne ressemble pas du tout à ma chambre!? Où suis-je ? J’ai peur. On m’a peut-être kidnappé? Peu probable dans une école. De toute façon je ne suis même pas retenue. Une chance. Sinon mon cauchemar serait devenu réalité. Tiens. Il y a quelqu’un. Je crois que je le reconnais. Oh. Non. Pas lui. SURTOUT PAS LUI! Je m’éloignai de lui, du mieux que je pus. Je ne pouvais pas aller bien loin. Je veux dire, je suis prisonnière de sa chambre! Voilà ce qui se passait! Sauvez-moi. Il devait être en train d’écrire un plan diabolique pour me tuer. Comme il a fait avec Walter! C’est certain.

- Que... Qu’est-ce que tu fais ? Tu… Tu ne vas pas me faire de mal, n’est-ce pas? Je… Je n’ai rien fait…

Doucement, comme dans mon rêve, des larmes se mirent à couler sur mes joues. J’avais peur de lui présentement. J’étais terrifiée. À la fois à cause de mon rêve, mais aussi à cause de lui. Je veux partir. Mes pensées ne sont pas encore cohérentes. Au secours. Quelqu’un. Aidez-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Alphonse Wintertown

avatar

Messages : 68
Age : 20 ans
Race : Démon
Spécificité(s) : Sciences - chimie et physique

MessageSujet: Re: La belle au bois dormant -Al et Abby-   Mer 5 Aoû - 16:27

Le démon s'était concentré du mieux qu'il pouvait sur ses travaux. Il ne voulait plus penser à rien de tout ce qui venait de se passer et pour un bon moment. Tout en se concentrant, il fini par mettre cette partie du cerveau à off pour ne penser qu'à ses devoirs de chimie. Il y travailla quelques heures avant de s'assoupir pour au moins une bonne heure, puis il se réveilla pour reprendre ses travaux, oubliant presque la présence de l'ange qui dormait profondément dans son lit. Cette histoire avec Walter semblait vraiment l'avoir épuisée, et avec la chaleur qu'il faisait....

Ce n'est que pour souper qu'Alphonse se sépara de sa chaise de bureau pour aller s’acheter un truc à manger. Il aurait pu manger à la cafétéria, mais il n'osait pas trop partir longtemps, au cas où la demoiselle se réveillait dans une chambre inconnue, alors que personne n'y était. Il revint quelque minutes plus tard.... Elle dormait toujours. Il déposa un sandwich au jambon qu'il lui avait acheté sur le petit coin qui restait de dégagé de sa table de chevet et se réinstalla à son bureau en prenant une bouchée de son propre sandwich.

Le temps passa à nouveau et, comme Al était plutôt dans sa bulle, il ne remarqua pas la demoiselle qui commençait à se débattre d'un cauchemar. En fait, c'était plutôt le son de la voix féminine qui lui tire le nez de ses livres. Il la regarda un instant pour comprendre qu'elle cauchemardais et retourna à son travail. Il remarqua qu'elle se réveilla en sursaut et paniqua. Il garda les yeux rivés sur ses livres, la laissant parler. Ça lui faisait mal de savoir qu'elle pensait ça alors qu'il avait simplement voulu l'aider et la laisser dormir.

Al ria un peu intérieurement. L'entendre paniqué ainsi lui rappelait vraiment leur enfance quand Abby se mettait à paniquer parce que lui partait sur ses délires expérimentale en aimant bien mettre une touche de mystère et achever l'Ange en disant ensuite des conneries comme réponse à son inquiétude. Le Al du présent afficha un sourire en coin, toujours en continuant d'écrire.

-ben en fait... j'avais prévu de te découper et de te donner à manger aux chiens..

Et cette connerie était partie toute seule. Al savait bien que ce n'était pas l'occasion du tout pour ce genre de blague, mais c'était sortit et il n'avait pas pu l'en empêcher

Il eut un petit rires nostalgique qui ne dura qu'un très court instant avant de reprendre son sérieux. Il pointa ensuite avec son stylo le sandwich au jambon.

-Ton souper est là

Il s'attendait bien sur à une réaction digne d'une furie... Mais bon... Il l'avait cherché celle là....en quelque sorte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La belle au bois dormant -Al et Abby-   Ven 7 Aoû - 1:02

Je le fixai un bon moment. Puis je plissai des yeux. J’avais compris. Il se payait ma tête. Comme d’habitude. Comme toujours. L’espèce d’idiot. Je le voyais mal, je regardai à gauche, puis à droite. Voilà mes lunettes. Elles ont du tomber lors de mon réveil brusque. Je croisai les bras, mécontente. Alphonse, l’idiot de service. Je préférais regarder par la fenêtre plutôt que lui. Surtout avec ce qu’il venait de me dire.

- Espèce d’idiot, je ne pus m’empêcher de murmurer en allemand, la langue de ma mère.

Elle le disait souvent à mon père lorsque j’étais petite. Elle le lui disait quand il faisait une blague ou encore un truc complètement idiot. Il fait ça souvent, pour ne pas dire toujours. Mon père doit être hyperactif, je veux dire, il doit toujours être occupé, faire quelque chose. Aaah… Mes parents. Je devrais m’esquiver d’ici bientôt, quelques jours, durant la fin de semaine pour aller les voir un peu. Je ne sais pas comment ils vont réagir lorsque je vais leur dire pour Walter… Ils n’en croiront pas leurs oreilles… J’espère que maman ne va pas être trop sous le choc… C’est plus facile de dire à un Ange que les fantômes existent qu’à un humain marié à un ange. Mais il faut que je le partage c’est certain.

C’est pensant à tout cela qu’Alphonse me tira de ma rêverie. La faim. Mon ventre semblait d’accord avec Alphonse. Je regardai où se trouvait mon repas et je vis un simple sandwich. La joie, il avait pensé à moi, c’est une chose plutôt rare après tout. Bon, il ne faut pas être méchant avec Alphonse. Habituellement, c’est lui qui l’est avec moi, et non le contraire. Les anges sont gentils, c’est ce que papa disait souvent. Comment être gentil avec un démon meurtrier? Excellente question. Enfin, ce n’était pas le temps de faire de la philosophie. Non, c’est le temps de manger!

Je pris le sandwich, je le déballai rapidement et sans regarder sa saveur, je mordis dedans.
Beurk.
Du jambon.
Pauvre bête.

Je grimaçai. Il a du oublier. Oublier que je n’aime pas manger de la viande. Les poissons… Ils sont limites. Les œufs… C’est bon, mais je n’y arrive pas. Je préfère largement les substituts. C’est vraiment mieux pour la santé et surtout pour les animaux. J’avalai à contrecœur ma bouchée. Je ne pouvais pas dire à mon ami qui c’était absolument dégoûtant et que je détestais. Je posai mon sandwich un moment et je me mis à manger que le pain. C’était mieux de manger ça que rien du tout.

- Eum… Merci pour le sandwich… Même si je suis végétarienne depuis un bon moment… Je croyais que tu étais au courant… Tu as du l'oublier…
Revenir en haut Aller en bas
Alphonse Wintertown

avatar

Messages : 68
Age : 20 ans
Race : Démon
Spécificité(s) : Sciences - chimie et physique

MessageSujet: Re: La belle au bois dormant -Al et Abby-   Lun 10 Aoû - 16:49

Alphonse continuait tout bonnement d'écrire tandis qu'Abby se mit à table. Celle-ci mangea avant de la remercier non sans prendre le temps temps de mentionner un détail. Un important détail. Le crayon qui était en plein griffonnage s'arrêta net. Al resta immobile en fixant sa feuille.... Comment avait-il pu oublier ce détail? Il le savait bien qu'elle était végétarienne, mais étrangement, ça lui était complètement sortit de la tête. Il avait vraiment hâte que cette journée finisse et qu'en commence une nouvelle où il sera plus reposé, moins sous le choc... enfin... s'il réussit à dormir cette nuit. Il ne voulait pas vraiment se l'avouer, mais lui aussi était épuisé des événements de la journée.

Et voila qu'Alphonse Wintertown resta figé ainsi un cour instant, respirant profondément avant de prendre un ton qui se voulait le plus neutre possible.

-Pardon... j'ai oublié

Et le crayon repris sa danse sur le papier. Bravo Al! Tu dois vraiment paraître pour le plus grand des insouciants à répondre ainsi, sans émotion. Pourquoi tu ne lui fait pas ressentir que t'es vraiment désolé. C'est parce que tu ne voulais pas avoir un ton un peu frustré? Oui! C'est ça! Non pas qu'il était faché contre Abby, mais plutôt contre lui-même d'avoir oublié un détail aussi important. Il ne savait même plus comment réagit. Un trou noir commençait à se former dans son esprit pour laisser place au néant. Il avait eut un minime espoir de franchir une nouvelle étape de se réconcilier avec sa meilleure amie et elle s'était envolée en un instant à l'apparition de Walter. Il semblerait qu'il n'était pas capable de rattraper cet espoir. Pas aujourd'hui du moins.... Il termina d'écrire et tourna la page de son livre en déposant son crayon. Fixa la page sans donner l'impression de la regarder. Finalement, il soupira et osa enfin regarder l'ange.

-Tu sais... je te retiens pas prisonnière.....tu... peut partir quand tu veux..

La laisser partir semblait la meilleure solution. Ça ne valait pas la peine d'essayer de discuter quand tout le monde est fatigué et à cran. Encore une fois, il attendrait. Il attendrait que passe un peu de temps avant de retenter une réconciliation. Vu tous les noms dont elle l'a traité aujourd'hui, le chemin serait encore long. En même temps, il ne voulait pas qu'elle parte. Elle lui manquait. Son franc sourire, sa gentillesse, même son autorité lui manquait......tout comme walter.... Il lui manquait aussi énormément. Il aurait du être heureux de le revoir. Il aurait été heureux de le voir si ce dernier n'était pas apparut en le frappant et si le démon ne se sentait pas aussi coupable de l'avoir tué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La belle au bois dormant -Al et Abby-   Jeu 13 Aoû - 3:38

J’haussai des épaules. Je savais qu’il avait oublié. Je laissai le jambon dans l’emballage et je mis le tout de côté. Je veux dire. S’il veut la viande, il peut bien la manger, je m’en fichai, puis je me couchai de nouveau dans son lit, fixant le plafond. C’était bien de savoir qu’il ne me retenait pas et que je pouvais partir. Bon, il faut dire que je n’ai aucunement besoin de sa permission pour me bouger, pour me lever et partir. J’étais bien ici. Je ne savais pas exactement quoi lui dire, mais ce qui est certaine c’est que sa présente me faisait beaucoup de bien. Je retrouvai après tout mon ami d’avance à qui je n’avais pas parlé depuis un bon moment… bon avant aujourd’hui je veux dire.

Je me mis à fixer son plafond, pensive. Oui, il m’arrive de réfléchir. Je réfléchis tout le temps même. Il est impossible d’arrêter de penser. Je m’ennuyais de ce qu’on était avant, de la relation que nous avions ensemble, de cette complicité qu’on avait tous les trois ensembles. Mon esprit se mit à vagabonder dans le passé. Toutes ces fois où j’avais attendu chez lui qu’il termine de manger ou ces fois où il arrivait sans cogner dans ma maison pour venir me chercher pour qu’on aille dans notre cachette secrète ou pour tout simplement pour me montrer quelque chose de complètement dément. Comme d’habitude.

- Tu… Te souviens de la première fois qu’on s’est rencontré ?

Je laissai ma phrase en suspend. Je me demandais s’il se rappelait une telle chose, je veux dire… Ça date. Je devais avoir maximum quatre ans lorsque j’ai vu cette touffe de cheveux noire démoniaque la première fois. Et voilà qu’aujourd’hui on était toujours ensemble. Ok. Je l’ai boudé un bon moment, mais ce n’est qu’un détail. Pour moi, Alphonse lorsque j’avais quatre ans était un mélange de scientifique fou et de super-héro, il avait toujours une tonne d’idées farfelues que j’adorais toujours. J’étais incapable de lui dire non. Presque jamais. Avec le temps j’ai appris à m’affirmer. Avec beaucoup de chance!

- Je me souviens que tu m’as demandé de venir jouer avec toi… Ça fait TELLEMENT longtemps! Je me souviens encore que je te trouvais tellement étrange! Quoi que tu l’es encore. Tu le seras toujours.

Je poussai un petit soupir, me plongeant de nouveaux dans mes souvenirs. La rencontre de Walter, mon entrée à l’école et tout ce qui va avec… J’étais la plus jeune! Je m’ennuyais tellement lorsque mes amis étaient à l’école et moi je devais rester toute seule à la maison. Je me plaignais souvent à mon père que j’étais toute seule, que je m’ennuyais. Alors quand il avait du temps, il me donnait quelques cours.
Revenir en haut Aller en bas
Alphonse Wintertown

avatar

Messages : 68
Age : 20 ans
Race : Démon
Spécificité(s) : Sciences - chimie et physique

MessageSujet: Re: La belle au bois dormant -Al et Abby-   Mar 18 Aoû - 16:39

Il s'attendait à ce qu'elle parte. Ce qui n'aurait pas du tout été étonnant puisqu'elle lui en voulait depuis longtemps depuis la mort de Walter et qu'elle semblait encore plus fâchée après lui parce qu'il s'était plein plus tôt au fantôme de Walter. Bon c'est vrai qu'il avait été idiot sur ce coup là, mais il est comme ça, il a une franchise qu'il contrôle peu. Son ami semblait s'être calmée avec les sandwich dont elle n'avait finalement mangé que les croutes et là... elle restait là, assise, à regarder le plafond... Et Al regardait la jeune femme. Elle était belle. Déjà il la trouvait très jolies depuis tout jeune, c'est une impression d'amélioration qui s'était faite avec les années. Elle était digne d'être un ange, d'être de cette race si pure et donc la lumière l'aveuglait et finissait en quelque sorte par le répugner, lui, le démon, être enrobé que de noirceur et de malice....

Il continuait donc de la regarde tandis qu'au lieu de prendre la porte de sortie, elle choisit de parler un peu de leur... enfance?? Plus précisément de leur première rencontre.... Bien sûr qu'il s'en souvenait, il était tout jeune, personne avec qui jouer et il avait immédiatement été attiré par la petite bouille innocente. Il voulait jouer avec elle, elle semblait si sympa!

Le démon pris un moment pour repenser aux souvenirs qu'elle évoquait avant de répondre.

-Je me souviens... que t'avais l'air vraiment perdue que je débarque de nulle part pour te demander de jouer avec moi...

Il rit même un tout petit peu en se souvenant, quoi que difficilement. Ils étaient si jeunes... Il se remis face au bureau et décida d'y reposer sa tête et donc y étala le haut de sont corps, carrément par dessus les livres. Il tourna son visage vers l'ange pour continuer de la regarder. Lui aussi il partit un peu dans ses souvenir, quoi que ceux concernant Walter lui faisait un peu mal.... Ah il y a aussi cet exorcisme qu'il avait subit et qui l'avait marqué à vie....

-Dis... tu te souviens.... quand j'ai su que j'étais un démon....et que... je te l'ai dit.....? Je suis content que ce jour la... tu n'aie pas fuit. Qui sait toutes ces années qu'on aurait raté à ne plus être...

Il coupa un instant ses paroles, réalisant ce qu'il était en train de dire. C'est vrai que cette fois là, si Abby, étais partie, si elle ne lui avait pas dit qu'elle étais un ange... il se serait sentit seul, abandonné, trahis par la confiance d'une amie.... Si elle avait choisit de l'ignorer, de le laisser livré à lui-même.... Probablement n'aurait-il même plus une once de bon-sang aujourd'hui.. Et c'était un peu ironique parce que lui-même avait fait la pire des gaffe il y a deux ans. Il avait perdu ce qu'autrefois on lui avait permit de garder... l'amitié....

-........ ami........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La belle au bois dormant -Al et Abby-   Mar 8 Sep - 19:26

- Je n’étais pas perdue… Je me demandais seulement comment un scientifique fou pouvait débarquer comme ça, comme par magie. Je me croyais seule au monde…

Bah quoi, c’est vrai. C’est qu’Alphonse est. Il me rappela la scène lorsque j’ai découvert qu’il était un démon, alors que je suis un ange… Je lui avais dit la même journée… soirée plutôt. J’avais été trop inquiète de ne pas le voir plusieurs jours de suite à l’école. En plus de ça, ses parents ne voulaient même pas que j’aille le voir. Méchants parents (et ce, même si je les trouve fort bien sympathique).

- Je me souviens de ça aussi, je ne l’oublierais jamais. Voir qu’ils ont essayé de t’exorciser! J’ai encore beaucoup de mal à l’imaginer… C’est comme ces films horribles que tu me faisais écouter des fois, c’est vraiment trop dégoûtant! J’espère que tu n’as pas fait comme cette fille dans ce film… Zût j’ai oublié lequel… C’est l’exorcisme ? Genre que sa tête fait un 360 degrés.

Je frissonnai. Cette image me faisait encore vraiment peur. Quelque chose qui m’avais réellement traumatisé. Mais c’est quoi aussi l’idée d’écouter des films d’horreur alors qu’on est si jeune. Au moins je pouvais me cacher derrière Walter dans les scènes dégoûtantes. Plus jamais je ne regarderais ces films-là. Je préfère de loin écouter des comédies romantiques… Ou tout simplement Sherlock, Downton Abbey, Doctor Who. Il me semble que je réécoutais bien encore Sherlock. Je m’ennuie trop de cette série, je m’ennuie de son trop plein d’intelligence, je me demande même ce qu’il pourrait dire de moi. Et encore plus d’Alphonse. Il est certain que je me marrerais à l’entendre deviner tout sur la vie de mon ami. Ce serait encore plus drôle de lui révéler que nous sommes des anges et des démons. Tiens, comme le roman de Dan Brown… Ou le film avec ce bel homme…Ewan McGregor. Lui, je lui ferais bien une tonne de câlins! Et même plus si c’est possible.

Pour revenir aux dires de mon ami, je poussai un doux soupir. Je n’arrivai pas à croire qu’il puisse seulement imaginer qu’on n’aurait pas pu être ami. Il me prend pour qui voyons!? Je suis quand même un ange et les anges bah… Ce sont des anges. Ce sont des gentils… quoi que lorsqu’on regarde Surnaturel on peut en douter un peu (beaucoup). Je ne sui spas un ange déchu, je ne le serais jamais. Je sais que même si Alphonse est un idiot fini, il ne mourra pas en deux petites secondes. Je vais toujours veiller sur lui… Malheureusement.

- Idiot. Ce n’est pas comme si je vais t’abandonner comme ça. Bon. Ok. Je t’ai UN PEU boudé à cause de Walter… Je t’en veux encore un peu… Je crois que tu sais déjà tout ça… Vous êtes pour moi comme… deux frères… C’est difficile pour moi de t’en vouloir et ne plus te parler… Mais… Je ne veux plus te sermonner à ce sujet, je crois que je n’ai pas besoin d’en rajouter encore plus. Je sais que tu seras toujours mon ami. Et ça ne changera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La belle au bois dormant -Al et Abby-   

Revenir en haut Aller en bas
 
La belle au bois dormant -Al et Abby-
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» Comme t'es la belle au bois dormant maintenant je peux t'appeler Aurore ? {Ipiu ♥}
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» La belle au bois dormant est enfin réveillée ! [terminé]
» KAY NIELSEN (1886-1957)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chimera Academy :: ♦ Liberté quand tu nous tiens :: ♦ Archives :: ♦ Rps-
Sauter vers: