AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Des démons qui font de la peinture, des sorciers qui font de la couture, des vampires qui apprennent la cuisine... Bref ! Tout est possible à Chimera, même se faire manger par l'infirmier...

Partagez | 
 

 À la découverte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jailys Cavalie

avatar

Messages : 71
Age : 16
Race : Humaine à don
Don : Guérison
Spécificité(s) : Licence science

MessageSujet: À la découverte   Mar 27 Oct - 0:20




À la découverte

Un escalier… seul et esseulé. Jailys se dandinait d’un pied à l’autre sans lâcher du regard l’escalier mystérieux. Elle ignorait où ils pouvaient bien mener, et cela attisait grandement sa curiosité. N’étant qu’une nouvelle étudiante de Chimera, il y avait encore maints endroits qu’elle n’avait pas découverts, et elle comptait bien tous les explorer. L’étudiante était présentement à l’étage le plus haut du bâtiment. Cela signifiait que, théoriquement, les escaliers en question ne pouvaient mener qu’à un entre-toit, où sur le toit. Il restait à savoir quelle était la bonne réponse. Finalement, la jeune femme se décida et grimpa les marches une à une, salissant de poussières ses pieds nus au passage. Elle posa ses mains sur la barre d’ouverture de la porte de métal qui se trouvait tout en haut des marches et la poussa sans hésitation. Un courant d’air frais l’enveloppa sur le coup, faisant soulever sa jupe et se glissant sous son chandail. Les poils de ses bras se soulevèrent alors qu’un frisson la parcourut. Un sourire illumina son visage tandis qu’elle avança en laissant la porte se refermer derrière elle. La deuxième réponse était la bonne; c’était le toit.

Jetant un coup d’œil aux alentours, Jailys réalisa que la place était sécurisée et certains sièges et tables étaient mis à disposition. De plus, le rebord tout autour semblait sécurisé. C’était loin d’être un endroit interdit aux étudiants, même si elle était à première vue la seule âme vivante à cet endroit. Au contraire, la guérisseuse se trouvait sur la terrasse de l’école. Elle s’avança vers le bord et posa ses bras sur la rambarde. D’un coup d’œil vers le sol, elle put apercevoir les étudiants discuter entre amis ou alors se tirailler en courant un peu partout. Elle glissa une main dans ses cheveux pour retirer l’élastique qui retenait ses cheveux, les laissant libre de jouer avec le vent, lui donnant un certain sentiment de liberté. Parfois le bonheur est simple et ne demande que peu de choses, surtout pour une fille telle que Jaile.

La jeune femme réalisa à quel point elle était chanceuse d’avoir trouvé cette école, où elle pouvait utiliser son pouvoir à sa guise et venir en aide à ses confrères et consœurs. Elle se perdit dans ses pensées, toujours le regard rivé vers les étudiants et certains professeurs tout en bas. Puis, sans prévenir, son regard devint vide, son sourire s’effaça et elle resta immobile. Ceux qui ne la connaissent pas la croirait dans la lune, et pourtant ils étaient si proche mais en même temps si loin de la vérité. Jailys était en train de faire une absence comme elle en avait l’habitude parfois. Ça lui venait sans prévenir, et ça s’arrêtait que lorsque ça voulait bien. Elle resta à cet endroit de longues minutes, aussi immobile que l’immeuble. Cela pouvait durer quelques secondes comme une heure, et ce n’est pas toujours assuré qu’une personne réussisse à la faire revenir d’une façon ou d’une autre, de plus qu’elle était seule sur le toit. Du moins, c’est ce qu’elle avait cru au départ…



© C h i m e r a



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuha Okamichi
1ere Année
avatar

Messages : 170
Age : 19 ans
Race : Ange/Animorphe loup
Don : Deleguée ART
Spécificité(s) : ART langue/musique
Club(s) : Club d'altruisme

MessageSujet: Re: À la découverte   Sam 31 Oct - 13:30



Pourquoi es-tu sur le toit Kazuha ? La jeune fille avait une heure de trou. Elle avait longuement hésité entre la cafétéria et le toit. Après tout, la cafétéria était un endroit comme un autre pour se détendre une heure. Et grignoter. Kazuha en mourrait d’envie. Depuis qu’elle était dans cette école, le stress s’accumulait sur ses fines épaules et c’est tout naturellement que Kazuha cherchait à l’évacuer en mangeant tout et n’importe quoi. Cela commençait à se voir, du moins si on connaissait le corps de Kazuha parfaitement, on pouvait constater de légère rondeur au niveau des hanches, mais vraiment très légère, n’aller pas la vexer. L’ange avait prévu de les perdre en allant courir, mais bien évidement, la fatigue reprenait le dessus et la demoiselle ne bougeait pas de son lit. C’était si bon de rester allongé sous la couette, au diable les fous qui s’amuse à courir dans le froid matinal.  C’est ainsi qu’elle gravit les marches de l’unique escalier menant au toit.

Elle attrapa une chaise et l’installa près de la rambarde. Elle y mena une deuxième afin de pouvoir y poser ses pieds, et de somnoler tranquillement. L’automne avait beau être là, le soleil triomphait encore. Plaquant une main sur son front, elle essaya de le fixer un instant. Mais rapidement éblouit, elle baissa les yeux en râlant. C’est stupide de faire quelque chose d’aussi bon sans donner la capacité de l’admirer, pensa-t-elle. Elle renifla, et resserra son écharpe autour de son cou. Une brise vint faire voleter quelques mèches dorées, et Kazuha soupira. Les yeux clos, elle savoura la paix du toit. Au moins, cela avait le mérite de chasser sa faim. Du moins, à moitié.

C’est alors que le bruit de cette grosse porte métallique raisonna, indiquant manifestement qu’elle venait d’être ouverte. Une jeune femme en en sortit. Kazuha plissa des yeux pour tenter de la reconnaitre, mais non. En même temps, on ne pouvait pas connaitre tout le monde. Elle avait déjà du mal à identifier tous les étudiants de la licence art dont elle était la déléguée… Elle détourna son attention de l’inconnu pour retourner dans son cocon, le sommeil définitivement présent. C’est quelques minutes plus tard que son ventre se mit à grogner. La demoiselle plaqua immédiatement ses mains sur ce dernier pour tenter de le faire taire. C’est alors qu’elle remarqua que l’individu ne faisait tout bonnement aucun bruit. Elle rouvrit les yeux, curieuse de savoir ce que la jeune fille trafiquait. La cherchant du regard, elle finit par la trouver au bord d’une rambarde. Elle semblait fixer quelque chose. Kazuha pencha la tête sur le côté, que faisait-elle ? Après de longue seconde le regard dans le vide, l’ange s’inquiéta. Elle se leva d’un bond maladroit et s’empressa de rejoindre l’inconnu. Arrivé à sa hauteur en courant presque, elle posa sa main sur son épaule et la secoua légèrement. Inquiète, elle demanda :

« Hey, te suicide pas hein ! »


Se rendant compte de la bêtise de ses mots, elle lâcha la demoiselle pour venir se frapper le front. Quelle stupide première phrase d’approche. Elle se gratta l’arrière de la tête, gênée, et tenta de se rattraper.

« Enfin je veux dire, fais attention… »


En bonne camarade, Kazuha s’était naïvement inquiété pour la jeune fille. Les joues légèrement rosies, elle ponctua ses dires d’un sourire sincère, se voulant chaleureux

© C h i m e r a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jailys Cavalie

avatar

Messages : 71
Age : 16
Race : Humaine à don
Don : Guérison
Spécificité(s) : Licence science

MessageSujet: Re: À la découverte   Jeu 12 Nov - 3:22




Un regard vide. Des cheveux de jais au vent. Une expression neutre. Les seuls mouvements perceptibles étaient le clignement des yeux et la poitrine qui se soulève et s’abaisse au fil des respirations. Jailys était partie loin dans une absence. Pour elle, le temps de l’absence se passait en un clignement de yeux. Il n’y a ni rêve ni réalité. Elle ne pense pas non plus. Elle s’éteint, ou du moins son cerveau s’éteint, mais il finit toujours pas se rallumer. Il pense tout de même à garder fonctionnel les organes vitaux et tout ce qui la permet de rester en vie. Toutefois, un jour il oubliera, un jour la tumeur aura fait son chemin et son cerveau ne se souviendra plus qu’il doit la garder vivante. Un jour elle mourra, mais pour Jailys ça sera comme tomber dans une longue, très longue absence.

Une main sur son épaule. Une secousse. Une phrase. Jailys n’en fut pas consciente. Cela n’avait pas suffi à la faire revenir. La nouvelle arrivante aurait eu sans doute autant de plaisir à parler à un mur. La guérisseuse reste immobile, le regard toujours perdu dans le paysage, regardant tout et rien à la fois. Comme pour narguer la jeune blonde, un coup de vent emporta les longs cheveux de Jaile, venant légèrement fouetter la peau dénudée de la nouvelle arrivante. Inconsciente de tout cela, la guérisseuse était toujours autant déconnectée du monde. Pour dire vrai, il est peu fréquent qu’une personne arrive à la réveiller. Généralement ils perdent patience et s’en vont avant cela, et Jailys ne saura jamais qu’on a essayé de la réveiller. Ceux qui y arrivent sont généralement les plus persistants, ou simplement parce que Jaile n’était pas loin dans son absence. Les meilleures méthodes pour la réveiller sont de la secouer violemment, lui faire ressentir de la douleur physique ou encore de lui faire perdre l’équilibre. Tout le monde a déjà expérimenté le réveil en sursaut alors qu’ils croyaient tomber. C’est la même chose si une personne fait perdre l’équilibre à Jailys. Cette dernière va se sentir tomber et ainsi se réveiller en sursaut. Ce sont certes des réveils brutaux, mais efficaces. Encore faut-il les connaître.


© C h i m e r a



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À la découverte   

Revenir en haut Aller en bas
 
À la découverte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Une étrange découverte
» La découverte de l'équipe Aura (privé Trecko)
» Une découverte effrayante
» Découverte d'un nouveau sens...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chimera Academy :: ♦ Liberté quand tu nous tiens :: ♦ Archives :: ♦ Rps-
Sauter vers: