AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Des démons qui font de la peinture, des sorciers qui font de la couture, des vampires qui apprennent la cuisine... Bref ! Tout est possible à Chimera, même se faire manger par l'infirmier...

Partagez | 
 

 La rose et l'otaku

Aller en bas 
AuteurMessage
Rose Delacroix
1ere Année
avatar

Messages : 138
Age : 18 ans
Race : Humaine à don
Don : Peut donner vie à ses dessins
Spécificité(s) : Photographie & Dessin et Peinture

MessageSujet: La rose et l'otaku   Jeu 16 Avr - 19:14




La rose et l'otaku


La journée n'avait pas vraiment bien commencé. D'une part à cause de la pluie diluvienne qui semblait prendre un malin plaisir à frapper la fenêtre de ma chambre, suivit de prés par le bruit grandissant de l'orage qui se rapprochait rapidement du pensionnat. Je n'avais jamais détesté les orages, aimant même les regarder de temps à autre. Mais je dois avouer que je n'aimais pas énormément me faire réveiller par ces derniers, surtout lorsque l'horloge qui était accrochée au mur disait qu'il était cinq heures du matin passé depuis peu. Je poussais un soupir en me levant, me doutant que je n'arriverais plus à me rendormir maintenant. Je vis le livre que j'avais commencé la veille, posé sur mon bureau. J'avais envie de m'asseoir confortablement dans un des fauteuils présents dans la pièce avec mon livre. L'idée de me perdre dans cet univers sans fin fait de mots était vraiment attrayante à mon esprit et je fus extrêmement tenté de continuer ma lecture. Mais j'avais cours aujourd'hui et je savais que si je commençais à lire maintenant, je serais forcément en retard. C'est donc avec déception que je laissais mon livre à sa place pour aller me préparer d'un pas lent. Je n'avais de toute façon pas de raison de me presser, à cette heure-ci, seulement très peu d'élèves étaient réveillés. Cela me rappela que j'étais toujours debout avant la plupart des élèves. Cette pensée me fit sourire, améliorant mon humeur qui s'était quelque peu noircie à cause de mon réveil assez brusque dû à l'orage.

Me préparer ne me prit qu' une dizaine de minutes, mais l'eau froide m'aida à sortir définitivement de ma torpeur. Je me dépêchais d'aller prendre mon déjeuner constitué de thé et de fruit car je savais que la cafétéria serait bientôt envahie par les discussions des personnes venant de se lever. Je m'installais à une table, près d'une fenêtre, assez éloigner de l'entrée, voulant être au calme. Tout en mangeant, j'observais par la fenêtre le paysage, me demandant par la même occasion où est-ce que je pourrais bien m'installer à la pause de midi pour pouvoir dessiner. L'image de la fontaine se trouvant au centre de Fountain Square s'imposa à mon esprit comme ci c'étais une évidence. Il est vrai que le couple sculpté sur cette fontaine avait attiré mon attention la première fois que j'avais visité le pensionnat. Quelque chose de spéciale se dégageais de cette statue. Attirant irrémédiablement l'attention de toutes personnes l'approchant, mais, je ne saurais dire quoi. Et c'était bien cela qui pouvait se relever intéressant en la prenant comme modèle. Réussir à retranscrire les sentiments que faisait ressentir cette statue sur le papier sans savoir exactement ce qui les provoquaient.

C'était décidé, j'aillais passer mon après-midi à dessiner cette statue. De plus, à cette heure, les élèves étaient généralement en train de manger, je pourrais donc être tranquille. C'est avec un léger sourire que je quittais la cafétéria, évitant de justesse une horde de personnes à moitié endormi allant manger. Je décidais d'aller faire un tour dans le pensionnat en attendant que les cours ne commencent. Je croissais régulièrement un groupe d'élève pendant que je marchais, les couloirs prenaient peu à peu vie et je choisis donc de migrer vers la salle ou se déroulerait ma première heure de cours de la journée. Ce dernier ne commencerait pas avant de bonnes minutes mais au moins j'étais pratiquement sûr d'être tranquille. Je m'assis donc contre le mur et regardais le ciel par la fenêtre. L'orage avait cessé depuis quelque temps mais il faisait toujours gris et la pluie continuait toujours de tomber, même si elle avait diminué de volume. Je suivis du regard les gouttes d'eau s'écraser par terre, parfois dans un flaque déjà existante, créant ainsi une vibration qui agitait la surface normalement totalement lisse de l'eau. Je me perdis un long moment dans ce spectacle, me disant dans un coin de ma tête qu'il faudrait qu'un jour je pense à dessiner ce phénomène si fascinant à mes yeux. Ce sont les bruits de pas d'élèves de ma classe se dirigeant vers la salle qui me sortit mes pensées et me fis prendre conscience que le cours allait commencer.

Je me levais donc et attendis l'arrivé du professeur. Ce dernier arriva plutôt rapidement, nous faisant entrer dans la salle avant de commencer son cours. À plusieurs reprises mon attention fut attirée par le spectacle naturel qu'offrait mère nature part la fenêtre près de laquelle j'étais placée. Je me concentrais pourtant rapidement sur le cours, essayant de retenir le plus de choses possible, notant les informations données par le professeur. Les autres cours se passèrent de la même façon que le premier, tant et si bien que la mâtiné passa à une grande vitesse et se fut rapidement l'heure de manger. Je vis les élèves se jeter vers la sortie et courir vers la cafétéria comme si leur vie en dépendait. Je les suivis, plus tranquillement, saluant au passage le professeur toujours présent. N'étant pas une grande mangeuse, je pris seulement une salade avec un verre d'eau et une pomme. Cela étant suffisant pour moi. Une fois mon repas finis, j'allais à Fountain Square. Vers la fin du premier cours le soleil était sortit de sa cachette et avait brillait tout le reste de la matinée. Chassant par la même occasion toute trace qu'avait laissée la pluie. Je m'installais donc sur un banc ayant un bon angle de vue de la statue.

Je sortis mon petit carnet et commençais à dessiner, reproduisant les proportions et les détails le mieux possible. Sans être extrêmement douée, j'avais un assez bon niveau un dessin, même si, je restais tout de même plus douée pour la photographie. Cela devait faire une bonne trentaine de minutes que j'avais commencé à dessiner. L'image de la statue prenant forme petit à petit lorsque l'ombre d'une silhouette humaine apparut sur la page de mon carnet, cachant par la même occasion la lumière. Je me retournais légèrement pour voir à qui pouvait bien appartenir cette ombre. J'aperçus alors un homme grand, portant une tenue pour le moins extravagante penchée de façon à pouvoir voir ce que je dessinais. J'allais ouvrir la bouche pour lui demander s'il accepterait de se décaler légèrement. Je n'avais cependant pas eu le temps de dire un seul mot que l'homme avait déjà pris la parole.

"Oh! Et si tu faisais une licorne, juste là !"

... Quoi ?

© C h i m e r a








Dernière édition par Rose Delacroix le Mer 1 Juil - 17:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La rose et l'otaku   Mer 6 Mai - 20:30

La rose et l'otaku


Une licorne...plein de licorne.





L'eau bouillonne sur le feu faisant ainsi siffler la théière, un couvercle s'ouvre, le feu s’éteint et l'eau est versée dans un pot où se trouve des nouilles instantanées puis je referme le couvercle. Je regarde l'horloge, plus que cinq longues minutes avant de pouvoir manger ma précieuse nourriture. Je continue de jouer à ma psp en attendant que la préparation se termine. Être coincé au même niveau depuis plusieurs jours et vraiment énervant. Aaah pourquoi il ne font jamais les niveaux comme je les voudrais ? Je m’ébouriffe les cheveux avant de ranger ma console dans la poche intérieur de mon kimono.

Je prie alors ma nourriture et je me cale devant ma télévision et allume l'une de mes nombreuses consoles, je tourne ma tête vers le côté et je vois mon sac. Je devrais peut être corriger les contrôles que j'ai donné à mes élèves ce matin. Ah quand je pense aux sujets que je leur ai donné « Comment le temps peut être illustrer et apparaître dans un film, appuyez vous sur des exemples précis et argumentez. ». Le sujet n'est pas si difficile que ça c'est juste que j'aurai préférer utiliser ce thème sur les jeux vidéos mais faut que je sois réaliste c'est moins évident d'aborder ce sujet dans les jeux et puis ça ne fait pas partie de ce que je leur enseigne.

Je commence à manger mon plat tout en ignorant mes copies après tout ils peuvent attendre contrairement à mon jeu qui lui meurt d'impatience à être joué. C'est alors tout excité que je commence  à jouer à The last story, qui est un nouveau jeu rpg que j'ai acheté il y a quelques jours.
Arrivé au milieu du jeu je relève la tête et je vis qu'il était déjà le matin et que je devais commencer à me préparer pour partir donner mes cours. Au final, je fais une nuit blanche, c'est pas trop grave je suis de bonne humeur et je suis en forme que vouloir de plus. C'est tous sautillant que je mis mes jolies habits rose et que je passe à la salle de bain.

Un sac de bonbon dans une main et mon sac de prof rose avec des images fantaisistes dans l'autre, je pris mon parapluie et je sortis tout en sautillant vers l'établissement scolaire. Aaah que j'aime gambader dans cette ville il y a toujours des choses intéressantes à faire et à voir. Il y a également de bon endroit où faire un projet d'audiovisuel qui concerne le cinéma comme ce parc où il y a toujours de beau corbeau, et le cimetière aussi pour créer une autre atmosphère et puis aussi il y a cet autre endroit et puis...

Je fus interrompus dans ma rêverie par un de mes collègue qui m'indique qu'il était l'heure d'aller dans ma salle où je fais cours. C'est en chantant une musique allemande et sautillant que je me rends vers le lieu où se trouve mes élèves.

« Guten tag, aujourd'hui on va faire de la musique, ouiii »

C'est alors que je me mis à faire un cours avec plein de cœur et plein de fantaisie au sujet de la musque que se soit dans les films qui sert bien évidemment à engendrer des émotions ou bien dans les jeux vidéos qui de même que pour la cinématographie elle essaye de susciter certaine émotion chez les joueurs comme ce fameux jeu d'horreur du net où il faut bien évidemment mettre une musique plus ou moins effrayante pour nous faire encore plus peur. Ce procédé est très utilisé dans les films de Hitchcock  même si il utilise d'autre mise en scène, ces films ont un impact psychologique sur nous que s'en est intéressant et que je classe ce cinéaste parmi mes préférés.

C'est en commençant ce sujet avec tellement de passion que la sonnerie de midi se mit à retentir, je fis une mine boudeuse constatant que mes élèves avaient préférés filer plutôt que de finir de m'écouter. Je range vite mes affaires et me dirige vers la salle des professeurs où je me mis à manger mes chips et mon sandwich avant de grignoter des cookies pour le dessert. Voyant qui faisait meilleur temps que ce matin,je décide de faire une petite promenade dehors histoire d'aller embêter quelqu'un.

C'est alors en me dirigeant vers Fountain Square que je vis une élève en train de dessiner. Tout curieux je me dirige vers elle et jeta un œil au dessus de son épaule. C'est pas mal mais il manque encore de la créativité, heureusement que je suis la pour ça n'est-ce pas après tous c'est mon devoir en tant que professeur de  conseiller un élève surtout en art. Même en audiovisuel on a besoin de dessiner, ne serait-ce pour les story boards par exemple.

"Oh! Et si tu faisais une licorne, juste là !"

Je me déplace en sautillant devant elle mon parapluie  ouvert tout en lui souriant.

« Oh !! et puis tu pourrais faire un arc-en-ciel et des papillons aussi. »

J'enlève mon chapeau et je m'incline devant elle en faisant un sourire malicieux.

« Désolé jeune demoiselle, je ne me suis pas présenté. Je suis John Faust, professeur d'audiovisuel »

Je lui fis un clin d’œil avant de m’asseoir en remettant mon chapeau à côté d'elle et réfléchir de nouveau. Qu'est-ce qu'on peut rajouter à ce dessin ? Modifier un peu la statue ? La licorne est bien oui, il faut absolument la mettre et puis il faut plein de couleur aussi oui oui oui....Mais pas n'importe quelle couleur, après tous elles ont toutes une signification en fonction des sujets abordés que ce soit dans un film ou autre. D'ailleurs ça me fait penser que je n'ai toujours pas abordé ce thème avec mes élèves. Il faut que je corrige ça bientôt. Puis d'un ton passionné je continue mes suggestions.

« De la couleur, ouiii  il en faut pour mettre ton dessin en valeur comme du rose par exemple... »

Revenir en haut Aller en bas
Rose Delacroix
1ere Année
avatar

Messages : 138
Age : 18 ans
Race : Humaine à don
Don : Peut donner vie à ses dessins
Spécificité(s) : Photographie & Dessin et Peinture

MessageSujet: Re: La rose et l'otaku   Mer 1 Juil - 17:18




La rose et l'otaku


L'homme qui venait de me suggérer de mettre une licorne sur mon dessin se mit à se déplacer tout en sautillant . Son parapluie grand ouvert est un immense sourire collé sur le visage. Le pire, c'est que ce n'était absolument pas un sourire forcé. C'était un homme grand et plutôt fin qui possédé des cheveux bleu foncé qui avaient tendance à aller vers le noir. Je remarquais aussi que ses oreilles étaient légèrement plus pointues que la normale. Mais ce qui m'avait frappait directement lorsque je l'avais vu c'étaient ces deux yeux d'une jaune perçant. Cela me fit dire qu'il devait surement faire partie de la race des démons. Son visage, bien qu'ayant un léger côté enfantin, me disait aussi qu'il était trop vieux pour être un élève. Ce qui était étonnant quand on voyait ça tenue quelque peu extravagante. Enfin, d'un certain côté je trouvais que sa refléter bien sa personnalité pour le moins joyeuse et expressive. J'allais répondre mais il ne m'en laissa pas l'occasion.

"Oh ! et puis tu pourrais faire un arc-en-ciel et des papillons aussi."

Des papillons et un arc-en-ciel? Pourquoi devrais je mettre des papillons et un arc-en-ciel alors qu'il n'y en avait pas? Enfin, c'était tout de même moins farfelu que l'idée de mettre une licorne. Je vis l'homme enlever son chapeau, dévoilant une mèche rebelle qui formait une sorte d'arrondi au-dessus de son crâne, avant de s'incliner. Son sourire devenant plus malicieux.

"Désolée jeune demoiselle, je ne me suis pas présenté. Je suis John Faust, professeur d'audiovisuel"

Il me fit un clin d'œil avant de s'asseoir à côté de moi tout en remettant son chapeau. Alors c'était le professeur d'audiovisuel? J'avais déjà entendu parler de lui. Apparemment, c'était un professeur à la constante bonne humeur et passionné par ce qu'il enseignait. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette description lui allait parfaitement bien. Il se plongea sans ces pensées, surement pour trouver d'autres suggestions. Je faisais de même, réfléchissant à ce que je pouvais faire. Il était tellement enthousiaste dans ses propos que j'avais envie d'entendre ce qu'il avait à dire. Je suppose que je pouvais intégrer certaines de ces idées comme les papillons. Même si pour les licornes c'était non.

« De la couleur, ouiii il en faut pour mettre ton dessin en valeur comme du rose par exemple... »

Son ton était vraiment tellement passionné que je ne pouvais pas refuser de mettre un petit peu de rose. Je fis donc les modifications qu'il me conseillait, refusant tout de même quelqu'une bien trop farfelues.


© C h i m e r a






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rose et l'otaku   

Revenir en haut Aller en bas
 
La rose et l'otaku
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Le labyrinthe de la Panthère Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chimera Academy :: ♦ Liberté quand tu nous tiens :: ♦ Archives :: ♦ Rps-
Sauter vers: